Un bœuf 100% d’origine française à la Vache Rouge

La Vache Rouge sert toujours de la bonne viande et de la bonne musique. Mercredi dernier, les deux étaient 100% d’origine française.

Thomas, Amir, Olivier et Arnaud sur la scène de La Vache Rouge le mercredi 26 avril © Jean-François Convert

Répertoire francophone

Chaque dernier mercredi du mois, la brasserie La Vache Rouge à Vénissieux (agglomération lyonnaise) organise un « bœuf » avec une setlist prévue à l’avance sur laquelle les musicien-nes s’inscrivent. La plupart du temps il s’agit en très grande majorité de chansons anglophones, bien qu’il y avait eu quand même quelques rares exceptions ces derniers mois avec du français et même de l’italien :

Mais ce 26 avril, c’était un répertorie exclusivement français que nous avait concocté Thomas Liotier :

  • Il jouait du piano debout
  • Ça c’est vraiment toi
  • En apesanteur
  • J’ai vu
  • Pas de Boogie-Woogie
  • il suffira d’un signe
  • Les cactus
  • Lettre à France
  • C’est comme ça
  • La grenade
  • Tostaki
  • l’Aventurier
  • Sur la route

Première partie imposée

Sur la route et l’Aventurier

Beaucoup de classiques souvent entendus à la radio. Les morceaux n’ont pas été joués dans l’ordre prévu sur la setlist, et la soirée s’est ouverte avec l’entrainant Sur la route de Gerald De Palmas. Amir au chant, Thomas et Rémi aux guitares, Olivier au clavier, Arnaud à la batterie, Rico à la basse. Presque les mêmes sur l’Aventurier d’Indochine avec cette fois Pierre à la basse. Amir était tellement impatient de chanter les refrains qu’il occultait le pont instrumental !

© Jean-François Convert. Pour info, YouTube a identifié les deux morceaux dans la recherche pour les droits d’auteurs, preuve de la qualité des interprétations

C’est comme ça

Christine a chanté La Grenade de Clara Luiciani et surtout C’est comme ça des Rita Mitsouko, un titre que j’aime bien et sur lequel j’avais hésité à m’inscrire. Petit problème sur une des deux guitares où le chevalet s’est fait la malle !

© Jean-François Convert. Pour info, YouTube a identifié C’est comme ça dans la recherche pour les droits d’auteurs, preuve de la qualité de l’interprétation

Lettre à France et J’ai vu

Les voix féminines étaient à l’honneur, et Géraldine a particulièrement assuré sur le très difficile Lettre à France de Polnareff. J’ai vu a bénéficié des chœurs au pied levé de Vera, Lucie et Amir, tandis que Marco a joué une excellente partie en slide.

© Jean-François Convert. Pour info, YouTube a identifié Lettre à France dans la recherche pour les droits d’auteurs, preuve de la qualité de l’interprétation

Pas de Boogie-Woogie et il suffira d’un signe

Martin (chanteur-guitariste des Plooks) a un registre vocal plutôt grave qui lui permet de chanter facilement du Elvis par exemple, et qui ce soir-là s’accommodait bien au répertoire d’Eddy Mitchell. Quant Thomas lui a demandé au pied levé d’interpréter il suffira d’un signe, Martin a relevé le défi en apprenant el morceau seulement quelques minutes avant de monter sur scène. Et du coup il en a livré une version toute personnelle en l’adaptant à sa voix qui n’est pas dans la même plage de fréquences que celle de Goldman. A la fin, Thomas a salué cette « version Elvis de il suffira d’un signe » !

© Jean-François Convert. Pour info, YouTube a identifié Pas de Boogie-Woogie dans la recherche pour les droits d’auteurs, preuve de la qualité de l’interprétation

Ça c’est vraiment toi

Pour ma part j’étais inscrit sur Les cactus (pas de vidéo disponible pour l’instant) et Ça c’est vraiment toi de l’album Dure limite de Téléphone. On avait oublié de se mettre d’accord auparavant avec Rémi, ce qui fait qu’on a parfois doublé le riff au lieu de se répartir les parties de guitare. Pas grave, on s’est bien amusé, même si on a tous un peu loupé la reprise après le solo.

© Martin Corteel

Deuxième partie libre

Pour la deuxième partie de soirée, le répertoire anglo-saxon est revenu en force ! Comme d’habitude, les morceaux ont été décidés au dernier moment, en même temps qu’on constituait les groupes pour les jouer.

Look What I Found

Vera toujours au top comme d’habitude, sur ce titre issu du film A star is born avec Lady Gaga et Bradley Cooper. Rémi prenait un malin plaisir non dissimulé à bien accentuer ses accords !

© Sébastien Meunier

It s so Easy

Et en parlant de Rémi, il n’est pas qu’un excellent guitariste, il est aussi chanteur. Je l’avais déjà entendu chanter à des précédents bœufs. Il a un registre assez haut, et comme il le dit lui-même c’est plutôt lui qui aurait dû interpréter il suffira d’un signe ! Pour ce titre des Guns ‘N Roses, il a laissé la guitare et s’est fait accompagner par les membres du tribute band Slash’s Roses.

© Jean-François Convert

Sympathy for the devil

Toujours un plaisir de jouer ce morceau. En plus de Martin au chant et à la guitare, Alain à la basse et Arnaud à la batterie, Amir nous a rejoint au saxo, donnant au morceau une saveur inédite.

© Patrick Galante / Sébastien Meunier. Pour info, YouTube a identifié Sympathy for the devil dans la recherche pour les droits d’auteurs, donc on n’a pas été trop mauvais !

Superstition

Un autre incontournable que j’aime beaucoup. Amir jouait bien le riff des cuivres dans la deuxième partie des couplets, mais bizarrement pas celui après le refrain, du coup je l’ai pris à la guitare. Excellents solos d’Olivier au clavier et d’Amir au sax.

Long train runnin’

Morceau choisi avec Christine qui voulait chanter ce tube qui a récemment fêté son demi-siècle. Pour l’intro, je me suis complètement planté sur le fameux riff. Je l’ai pris « à l’envers » et j’étais à contretemps ! Heureusement, Thomas est venu à mon secours et tout est rentré dans l’ordre.

© Sébastien Meunier

La soirée s’est terminée sur Message in a Bottle de Police (que Thomas avait déjà chanté au bœuf de septembre). Guillaume a assuré le riff, tandis que j’ai tenté quelques petites phrases lead comme sur l’original.

© Sébastien Meunier

Au final, encore de bons moments passé à La Vache Rouge. Quelque soit le répertoire, jouer de la musique avec d’autres personnes reste toujours un immense plaisir.

© Jean-François Convert – Avril 2023

Étiqueté ,

2 commentaires sur “Un bœuf 100% d’origine française à la Vache Rouge

  1. Encore une merveilleuse cession jam à la Vache Rouge avec toujours un accueil super sympa et des musiciens toujours remplis de sympathie, de mots sincères et soutenants.
    Oui, on s’éclate tous les derniers mercredi du mois !
    Merci à tous.
    Olivier.

    1
  2. Merci bcp encore une nouvelle fois pour toutes ces reviews des bœufs de la vache!
    Un travail de fou!!
    Au plaisir 🙏

    1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Suivez ce blog sur les réseaux