Ma guitare folk a 30 ans

Achetée en juillet 1992, cette guitare folk premier prix connait une seconde jeunesse depuis quelques semaines grâce aux soins du luthier Luis Henriques.

À l’été 1992, je joue de la guitare depuis environ 3 ans et demi. Après avoir commencé sur une classique à cordes nylon, je possède une guitare électrique imitation de Stratocaster depuis un peu plus d’un an. Un ami chanteur-guitariste, avec qui je joue depuis quelques mois, me propose de l’accompagner sur plusieurs dates en Provence durant le mois de juillet. Une « mini-tournée » des chantiers de jeunesse où des ados à peine plus jeunes que nous participent à la rénovation de monuments historiques (chapelles, oppidums, fouilles…). Nous jouons ainsi en format duo chant-guitares pendant 2 semaines sur une dizaine de lieux. Campings et ambiances feux de camps au programme…

Les chantiers de jeunes bénévoles en faveur du patrimoine du Grand Est

Sauf que si lui possède une Telecaster et une folk, je n’ai en revanche que ma Hondo et ma classique, peu adaptée pour notre répertoire (Dylan, Simon & Garfunkel, Pogues, standards folk-rock…). je décide donc à la hâte de m’acheter une guitare folk afin de pouvoir jongler entre électrique et acoustique. Achat pas franchement prévu et budget serré, j’opte pour un modèle sans marque, bas de gamme, mais qui fera bien l’affaire pour la circonstance. 500 francs (76 € !).

Un des concerts dans la Chapelle d’Auribeau (Vaucluse) avec la guitare folk. À l’arrière-plan mon ampli Peavey ‘Express 112′  et sur la droite ma Hondo

Cette guitare avait toujours été plus au moins fausse dès qu’on montait dans les aigus. Et c’était flagrant à la douzième case. Il ne fallait pas trop en demander pour un modèle d’entrée de gamme. Et puis, lorsque j’ai demandé au luthier Luis Henriques de recoller le manche qui s’était cassé suite à une chute, je lui ai demandé de regarder s’il y avait possibilité de retrapper un peu la justesse, mais sans espoir démesuré.

Mais en changeant le sillet et avec un bon réglage ainsi que des nouvelles cordes toutes neuves, cette guitare a retrouvé une seconde jeunesse et je la redécouvre avec plaisir. 30 ans après, elle ne m’a pas quitté, et qui sait si dans quelques temps, je ne la ferai pas équiper d’un micro pour l’utiliser dans de futures aventures musicales…

© Jean-François Convert – Juillet 2022

Étiqueté , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Suivez ce blog sur les réseaux