Ça y est : ma guitare ‘National’ est enfin arrivée

Commandée en juillet dernier, ma guitare ‘National’ est arrivée aujourd’hui. Je l’attendais depuis bientôt 34 ans…

Un rêve de gosse

Juin 1988. je découvre Dire Straits avec l’album Brothers in arms et sa pochette mythique. Une guitare bizarre qui m’intrigue. Je ne sais pas encore qu’il s’agit d’un modèle à résonnateur de chez National. Au fil des années je vais en apprendre de plus en plus sur cet instrument particulier, et en janvier 2019 j’y consacre une de mes première grosses chroniques en regroupant et synthétisant toutes les infos que j’ai pu glaner sur environ trois décennies :

Aujourd’hui, presque 34 ans après avoir vu cette pochette d’album, je tiens une guitare National entre mes mains. Un rêve de gosse qui se réalise !

Et il aura fallu être patient, depuis la commande le 21 juillet dernier. Des délais de fabrication et de livraison considérablement rallongés à cause de la crise sanitaire. Fabriqué dans l’usine californienne, l’instrument est arrivé il y a deux semaines chez l’unique revendeur français, situé à Nantes, MICHENAUD. Il aurait pu m’être réexpédié dès le lendemain, mais j’ai préféré assurer le coup en attendant un jour où j’étais présent chez moi. Pas question de prendre le risque de renvoyer un tel bijou dans un entrepôt de la Poste…

Mais cette fois ça y est, elle est bien là. Le lendemain des 30 ans de mon concert de Dire Straits, il n’y a pas de hasard…

Puisqu’on m’a posé la question sur les réseaux sociaux, la référence complète du modèle est :

National Reso-Phonic Style ‘0’ 14-Fret

Impossible de ne pas se sentir tel un gamin au pied du sapin de noël ! Le conditionnement était parfait, de même que le suivi de la commande durant ces longs mois d’attente. Le responsable des achats du revendeur français Michenaud est en contact direct avec les patrons de l’usine National en Californie. Et j’ai toujours été au courant de l’avancée de la fabrication, averti dès le jour d’envoi depuis les Etats-Unis jusqu’à l’arrivée à Nantes. Réexpédition gratuite à Lyon en moins de 24h, et arrivée ce matin sans un seul accroc au carton.

Vidéos

Même si je suis encore très loin de pouvoir faire des démonstrations guitaristiques dignes de ce nom, voici quelques vidéos pour admirer l’objet (dans lequel se reflète mon mur bleu turquoise !) et entendre cette sonorité si particulière :

Compositions personnelles

Ma première envie a été de jouer deux morceaux de mon modeste cru que j’avais postés sur Soundcloud il y a 10 ans : Partir et Paysages. Vous pouvez retrouver ces anciennes versions sur la page consacrée à mes enregistrements.

Reprises de standards

Pourquoi ne pas jouer des morceaux qui a priori ne sont pas destinés à ce type de guitare ? Certains standards s’en accommodent très bien comme par exemple : Wicked Games, Knockin’ on heaven’s door ou Dream a little dream of me.

Morceaux de Dire Straits & Mark Knopfler

Oui je sais, Mark Knopfler accorde sa guitare National en Open de Sol. Mais n’étant pas encore très aguerri à ce type d’accordage, je l’avoue : je joue le riff de Romeo and Juliet en accordage standard ! N’en déplaise aux puristes… Idem pour Haul away et The fish and the bird. Promis, dès que je trouve le temps, je m’exerce à l’Open G.

Blues

Bien avant de redevenir célèbres grâce à Dire Straits, les guitares à résonateur ont d’abord été conçues pour le blues, et notamment le jeu en slide. Oui je suis encore en accordage standard…

Improvisations

Des bribes de suites d’accords, des embryons de riffs, des débuts de mélodies… juste des idées qui me passaient par la tête aujourd’hui avec cette guitare dans les mains :

Un véritable petit bijou, visuel et sonore, sur lequel je n’ai pas fini de m’user les yeux et les doigts… Et qui sait, pourquoi ne pas la jouer en jam ?…

© Jean-François Convert – Avril 2022

Étiqueté , , , , , , ,

5 commentaires sur “Ça y est : ma guitare ‘National’ est enfin arrivée

  1. Superbe !
    Tu l’amèneras en septembre ?
    On pourrait faire une reprise…mais je chante pas Dire straits …
    Bises
    Caro and the cesbron’s band

    1
    1. yes je l’apporterai !
      t’inquiète, on peut jouer plein d’autres choses que du Dire Straits ! 🙂

  2. Elle est superbe ! J’ai lu quelque part que Mark disait que les cordes étaient de vrais canbles de frein…qu’en est il ? Est elle dure à jouer ?
    Merci pour ces belles photos..
    Personnellement j’ai mis longtemps à jouer en open G mais quand on y goute on se fait bien plaisir..
    Félicitations pour cette acquisition.

    1
    1. celle de Mark date de 1937 et doit effectivement être très dure à jouer.
      Le tirant des cordes est fort : 13-52. Donc c’est sûr qu’on ne fait pas les mêmes choses que sur une électrique montée en 9-46 !
      Mais globalement j’ai été agréablement surpris, je croyais que ça serait plus dur que ça. je pense que les modèles actuels sont plus faciles à jouer que celles de années 30 comme celle de Mark

  3. Toutes mes félicitations, elle est superbe 😀
    Bon amusement !

    1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Suivez ce blog sur les réseaux