Gaëlle Buswel en concert à Lyon : toujours la même énergie

Gaëlle Buswel était en concert ce vendredi 25 mars au club La Vache Rouge à Vénissieux tout près de Lyon. Avec la même énergie que si elle avait joué dans un stade.

Une artiste abordable et généreuse

Depuis quelques années maintenant, Gaëlle Buswel est habituée des grosses scènes. Que ce soit les festivals ou les premières parties d’artistes de renom (Ringo Starr, ZZ Top, Johnny Lang…), la chanteuse et son groupe ont déjà joué devant des publics de plusieurs milliers de personnes, tourné aux Etats-Unis, et s’apprêtent à ouvrir pour Deep Purple au festival de Pérouges en juin prochain. Sans compter le fait d’avoir enregistré au mythique studio 2 d’Abbey Road, joué sur le piano d’Ob-La-Di-Ob-La-Da, et affichant une carrière qui aligne les succès depuis plus de 10 ans.

Mais Gaëlle a su rester simple, humaine et abordable. En témoigne son concert avant-hier au club La Vache Rouge à Vénissieux, près de Lyon, où elle a donné autant que si elle s’était trouvée devant le public de n’importe quel festival ou à l’Olympia comme elle a pu le faire en première partie de Ringo Starr il y a bientôt 2 ans.

Petite salle, gros son, gros concert

Peu importe la dimension du lieu, avec Gaëlle et ses musiciens ça joue, et ça sonne. Tellement d’ailleurs, que la majorité de mes vidéos sont inexploitables à cause du son saturé ! Je ne peux poster que les extraits les plus « calmes » ou ceux filmés les plus loin. Plus de sortie disponible sur la console, alors il a fallu se contenter du son d’ambiance… et quelle ambiance !

Heureusement d’autres passages sont disponibles car filmés par d’autres personnes, en mode micro du smartphone, qui lui ne sature pas l’entrée, à la différence de mon micro canon ! Merci à l’ami François Salaun (organisateur du futur festival Un B.E.U.F. Bourguignon) pour ses vidéos.

Un concert dans un bar-club, c’était un peu comme un retour aux sources pour celle qui a débuté il y a plus de 10 ans avec Michaal Benjelloun en jouant dans tous les endroits possibles.

« Avec Michaal on a tout fait : le métro, les prisons, les hôpitaux… on a joué partout ! »

Gaëlle Buswel

Du blues, du rock, des ballades, du gospel… toutes les influences musicales de Gaëlle étaient au rendez-vous. Une dynamique bien équilibrée entre les morceaux qui fait passer par différentes atmosphères, bien mises en valeur par les jeux de lumière. Une interaction permanente avec le public, un plaisir évident de jouer, et surtout de « vous revoir sans les masques ».

Un nouveau lieu de jam, une soirée conviviale

La Vache Rouge a assuré un dispositif son et lumière digne d’une salle de spectacle. Et j’ai eu le plaisir d’y retrouver Olivier que j’avais croisé régulièrement au Sirius. L’occasion de venir tester ce lieu de jam-session (nouveau pour moi) dès mercredi prochain.

Et dans un endroit qui respire la convivialité, c’est tout naturellement que l’on peut discuter simplement avec une artiste généreuse comme Gaëlle, avant ou après le concert. Encore un plaisir d’avoir pu échangé avec elle sur sa tournée actuelle, des anecdotes lors des premières parties de ZZ Top ou des péripéties de transport de guitares en Arizona. Et de même avec Michaal (guitariste) JB (bassiste) et Steve (batteur), toujours disponibles et affables pour parler musique. Toutes mes excuses à Léa (claviériste) que j’ai oublié de saluer, mais qui a dû aller rapidement se reposer après le show, en raison de l’attente d’un heureux événement.

Rendez-vous est pris le 28 juin pour aller revoir et écouter Gaëlle avant un groupe-monument de l’histoire du rock : Deep Purple. Un groupe qui fêtait justement les 50 ans de son album emblématique Machine Head ce vendredi, le jour-même du concert de Gaëlle. Pas de hasard ! Quand les planètes sont bien alignées, il n’y a que la bonne musique pour servir de bande son à notre quotidien, et le rendre tellement meilleur. Merci Gaëlle, Léa, Michaal, JB et Steve, c’était top !

RETROUVEZ TOUTES MES CHRONIQUES SUR GAËLLE BUSWEL :

© Jean-François Convert – Mars 2022

Étiqueté , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Suivez ce blog sur les réseaux