Il y a 70 ans sortait le film ‘Chantons sous la pluie’

Le 27 mars 1952 a lieu la première à New York de ‘Singing In The Rain’ de Stanley Donen.

Qui n’a jamais rêvé de faire des claquettes sous la pluie ? En tout cas moi oui. Je me souviens d’une fête du collège où une fille dansait le numéro de claquettes sur cette chanson mythique. Et ce n’est que plus tard que j’ai vu le film. Une comédie musicale qui traite de l’avènement du cinéma parlant et l’impact qu’il a pu avoir sur la carrière d’acteurs et actrices dont on n’avait encore jamais entendu la voix.

Le scénario raconte ainsi l’histoire d’une vedette du muet Lina Hamont (jouée par Jean Hagen) à la voix de crécelle et obligée d’être doublée par une jeune danseuse Kathy Sheden (jouée par Debbie Reynolds). Entre les deux femmes, le cœur de l’acteur Don Lockwood (joué par Gene Kelly) et partenaire de Lina Hamont, succombe naturellement à Kathy Sheden, dont le talent est révélé au public dans la scène finale.

Mais le plus cocasse est que dans la vraie vie, Debbie Reynolds est doublée par Betty Noyes quand elle chante, alors que Jean Hagen « double » elle-même sa voix parlée dans Le Chevalier chanteur (le film dans le film), lorsqu’elle est précisément censée être doublée par Débbie Reynolds !

Cette anecdote est dévoilé dans le livre 101 chansons de films d’Alain Pozzuoli et Philippe Sisbane, que j’ai chroniqué l’année dernière sur franceinfo

101 chansons de films couverture

Mais comme il y a parfois une justice, Jean Hagen fut nommée pour l’Oscar de la meilleur actrice de second rôle dans Chantons sou la pluie. Bien que traité sur le mode léger propre aux comédies musicales, le film aborde ce sujet lié au milieu particulièrement dur du cinéma et du showbizz en général : la célébrité peut s’interrompre du jour au lendemain et l’univers artistique est impitoyable sur bien des aspects. Si Chaplin a su saisir l’évolution du cinéma parlant, Buster Keaton par exemple ne s’en est jamais remis et sa carrière fut littéralement brisée à l’arrivée des films sonores.

© Denys Legros

Même si depuis Orange Mécanique de Stanley Kubrick, Singing In The Rain peut évoquer une ambiance bien différente, Chantons sous la pluie et sa chanson-titre mondialement célèbre reste l’archétype de la comédie musicale de l’âge d’or d’Hollywood, 70 ans encore après sa sortie.

© Jean-François Convert – Mars 2022

Étiqueté , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Suivez ce blog sur les réseaux