‘The Who, l’histoire illustrée’ l’ouvrage-référence de Mike Evans

Sorti le 28 octobre aux Éditions Place des Victoires, ‘The Who, l’histoire illustrée’ est le dernier livre du spécialiste rock Mike Evans.

Après The Clash : tous les albums, toutes les chansons, Elton John, l’histoire illustrée de Rocket Man et Depeche Mode, foi et dévotion, les Éditions Place des Victoires ont piblié un nouveau titre dans leur collection « Pop & Rock » : THE WHO, L’HISTOIRE ILLUSTRÉE, de Mike Evans.

THE WHO ? TOUT SIMPLEMENT L’UN DES GROUPES DE ROCK LES PLUS POPULAIRES ET INFLUENTS DES ANNÉES 1960 ET 1970 !

Vénérés par de nombreux fans dans le monde entier, ils se muent en un phénomène d’envergure internationale, assurant leur longévité grâce à des concerts sensationnels – au jeu de scène hors du commun, débordant d’une énergie explosive au sens propre comme figuré (combien d’instruments et d’accessoires s’appliquent-ils à détruire lors de leurs prestations ?) – et à une musique novatrice.
Leur évolution, depuis leurs débuts en tant que The Detours, les fait émerger à l’avant-garde du mouvement britannique mod sous le nom des Who. Avec un langage antinomique d’angoisse adolescente, des atours inspirés du pop art et des spectacles à guichets fermés au Marquee Club de Londres, le groupe se constitue un public fervent en sachant capter et relayer la voix d’une génération. À l’instar, bien sûr, de leur tube de 1965, My Generation, dont les paroles de rébellion juvénile retentissent comme l’hymne de l’époque.

Ce livre se propose de suivre leur histoire tumultueuse jusqu’à aujourd’hui, que ce soient les triomphes des créations ambitieuses de Pete Townshend sous la forme des opéras rock Tommy et Quadrophenia, les échecs, les conflits, les incursions de Roger Daltrey sur les petit et grand écrans, ou encore la mort tragique de Keith Moon, puis celle de John Entwistle
Par le biais d’un texte fourni, de critiques et interviews extraites d’archives de presse, ainsi que d’un compte-rendu titre par titre de tous leurs albums studio et des meilleurs livres, il permet de porter un regard très complet sur The Who, dont l’influence perdure depuis plus d’un demi-siècle.

Doté d’une riche iconographie (photographies, pochettes de disque et autres souvenirs), ce must célèbre, à juste titre, la carrière de l’un des noms les plus pérennes dans l’histoire du rock.

Musicien de la scène rock et R&B des sixties, Mike Evans commença à écrire sur la musique lors de la décennie suivante, animant chaque semaine une émission sur une radio locale et collaborant régulièrement à l’éminent hebdomadaire musical britannique Melody Maker. Initiateur et éditeur de dizaines d’ouvrages sur la culture populaire, il est aussi l’auteur de nombreux titres, parmi lesquels le best-seller Elvis: A Celebration (2002), The Blues: A Visual History (2014), des biographies de Ray Charles, Neil Young et Leonard Cohen, ou encore Woodstock: Three Days that Rocked the World (2009, réactualisé en 2019).

Prix : 35 €
240 pages – 21,5 x 27,5 cm
180 illustrations – Relié

Étiqueté ,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Suivez ce blog sur les réseaux