Rolling Stones : “Goats head soup” réédité avec des inédits

L’album de 1973 ressort le 4 septembre en plusieurs formats, avec des inédits. Revue de détails.

Rolling-Stones-Goats-Head-Soup

Un disque décrié à sa sortie

Goats head soup, paru en 1973, est souvent montré du doigt comme un album faiblard des pierres qui roulent. Il faut dire qu’après le « carré d’or » allant de Beggars banquet (1968) à Exile on main street (1972), cet opus peut effectivement paraître un niveau légèrement en dessous.

On peut notamment lui reprocher une sur-production et des arrangements parfois un peu boursouflés. Il lui manque ce côté âpre et brut, propre aux grandes œuvres du groupe.

Rolling-Stones-Goats-Head-Soup-cover

« Avec cet album, on essayait surtout de gagner du temps »

Keith Richards

Mais il renferme quand même quelques pépites comme Hide your love ou Winter, et personnellement je l’aime bien, peut-être parce que c’est le premier album par lequel j’ai découvert les Stones. Mick Taylor y brille comme d’habitude, et il ne faut pas cantonner le disque au hit Angie. Outre les deux morceaux pré-cités, les autres titres tels le démoniaque Dancing with Mister D, la ballade rock 100 years ago, le tendance glam Silver train, ou le sulfureux Star Star (au nom modifié pour éviter la censure) valent aussi largement leurs places au répertoire Stonien.

Une réédition avec inédits

Le 4 septembre, Polydor/Universal ressort l’album avec plusieurs bonus, dont le très célèbre concert The Brussels Affair, des mixes différents, et 3 morceaux inédits :

1. Scarlet (avec la présence de Jimmy Page)

A noter également à la basse : Rick Grech, ex-Blind Faith

Mick Jagger : « Je me souviens de jammer avec Jimmy et Keith dans le studio de Ronnie. C’était une très bonne session »

Keith Richards : « De ce que je me rappelle, nous sommes arrivés à la fin d’une session de Led Zeppelin. Ils partaient et on enchaînait derrière, et je crois que Jimmy a décidé de rester. Le but n’était pas d’enregistrer un titre, plutôt une demo, juste pour trouver le feeling… mais ça a bien fonctionné, avec un line-up comme ça, vous savez, on aurait dû l’utiliser »

2. All The Rage

3. Criss Cross

Plusieurs formats sont disponibles :

  • 1 CD
  • Standard 2 CD
  • Deluxe 1 LP
  • Standard 2 LP
  • Deluxe Cassette
  • D2C Exclusive 2 LP
  • D2C Deluxe Exclusive 4 CD
  • Super Deluxe 3 CD + 1 Blu-Ray + Livre 120 pages + 4 Posters
  • Super Deluxe 4 LP + Livre 120 pages + Posters

Contenu de l’édition Super Deluxe CD

  • CD 1 : album remixé et remastérisé
  • CD 2 : 3 inédits, dont Scarlet avec Jimmy Page, mixes alternatifs, versons instrumentales
  • CD 3 : The Brussels Affair – Live de 1973 mixé par Bob Clearmountain
  • Blu-Ray : Album mixé en 5.1, Dolby Atmos et Stéréo Haute Définition. 3 vidéos : Dancing With Mr D / Silver Train / Angie

Contenu de l’édition Super Deluxe LP

  • LP 1 : album remixé et remastérisé
  • LP 2 : 3 inédits, dont Scarlet avec Jimmy Page, mixes alternatifs, versons instrumentales
  • LP 3 et 4 : The Brussels Affair – Live de 1973 mixé par Bob Clearmountain

Le produit est disponible en précommande :

Rolling-Stones-Goats-Head-Soup-commande

Infos via Valérie Lefebvre / Universal

Étiqueté , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.