The Devonns : leur premier album sort le 5 juin

Le quatuor de Chicago a publié 2 singles issus de son premier album prévu pour début juin

Tout droit venus des rues de Chicago, The Devonns (prononcer « De vaughns ») sont un groupe de tout jeunes musiciens, dernière corde à l’arc du label milanais Record Kicks. La sortie de l’album éponyme est un hommage à la scène soul de Chicago des années 70.

Le groupe, influencé par des légendes telles que The Impressions, Dramatics, Isley Brothers, Leroy Hutson et des pointures d’aujourd’hui comme Jamie Lidell et Raphael Saadiq, nait en 2016 sur l’initiative du multi-instrumentiste et compositeur Mathew Ajjarapu, qui quitte la fac de médecine pour se consacrer à la musique. La formation de The Devonns? Mathew Ajjarapu bien entendu, Khalyle Hagood à la basse, Ari Lindo à la guitare et Khori Wilson à la batterie.

“La ville était l’épicentre mondial de beaucoup de bonne musique dès les années 50 et jusqu’aux années 80: c’était la période du ‘Chicago soul. Dans notre album ’The Devonns’, nous voulions rendre hommage et recréer la magie des arrangements et des enregistrements de labels tels que Curtum de Curtis Mayfield et Capsoul”.

Mathew Ajjarapu

Un rouage essentiel de l’opération a sans doute été la présence de Paul Von Mertons, le producteur et musicien qui a travaillé avec, entre autres, Mavis Staples, Paul McCartney, Brian Wilson et Ken Stringfellow du groupe REM. Paul a personnellement veillé sur les arrangements et la production de l’album.

“Lorsque j’ai eu Paul au téléphone, il bossait sur le tour de Brian Wilson. Le projet lui a plu immédiatement et il nous a soutenu dès le départ. La première fois qu’on est entrés dans le studio est un des plus beaux jours de ma vie”.

Mathew Ajjarapu

Quant à Ken Stringfellow, on s’en souvient clairement dans le groupe REM jusqu’en 1997, ainsi que pour d’autres projets comme The Posies, Big Star et Lagwagon. Dans cet album, il joue guitare, percussion, orgue et il chante également.

“Ken est un ami de ma famille et il avait déjà travaillé avec mon frère Phil Ajjarapu sur son album solo. C’était incroyable de se trouver dans le studio avec deux monstres sacrés comme eux”

Mathew Ajjarapu

The Devonns ont terminé l’album en presque deux ans. Mat explique:

“Je suis un perfectionniste. J’avais une vision bien précise dans ma tête et je n’allais pas m’arrêter avant de l’avoir réalisée”. Le résultat est un album qui regorge d’arrangements et de mélodies accrocheuses qui nous ramènent au soul des années 70, mais toujours avec une touche personnelle, unique et élégante.

L’album sort chez Record Kicks le 5 juin
Étiqueté , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

error

Suivez ce blog sur les réseaux