Nouveau single et nouvel album pour The Interrupters

Publié le 20 avril, ‘In The Mirror’ est le premier extrait de ‘In The Wild‘, le nouvel album des Interrupters annoncé pour le le 5 août sur Hellcat/Epitaph Records.

© Jimmy Fontaine

Nouvel album, nouveau single

Le groupeThe Interrupters sortira son quatrième album studio, In The Wild, le 5 août via Hellcat/Epitaph Records. L’opus de 14 titres est une histoire de survie et de résilience de la part d’un groupe qui rejette audacieusement les impulsions faciles qui consistent à répéter ce qui a marché auparavant.

The Interrupters ont partagé le premier single de l’album, In the Mirror le 20 avril. Sur ce morceau infectieux et plein d’adrénaline, Aimee Interrupter chante : « Took me a long time to come clean / To be honest, the truth’s so ugly / Took me a long time to come home, I didn’t think you’d get me », faisant allusion aux histoires à venir.

Des paroles inspirée et un clip sous influences

« Je suis tombée dans tellement de schémas autodestructeurs en essayant de faire face à mon enfance », dit Aimee Interrupter à propos de l’inspiration de la chanson. « J’ai passé tellement de temps à essayer de fuir la douleur. Peu importe la distance que je parcourais, j’étais toujours là….. J’ai réalisé que j’avais besoin de faire la paix avec ce que je voyais dans le miroir. » 

Kevin Kerslake – réalisateur de films emblématiques tels que Nirvana : Live ! Tonight ! Sold Out ! et The Ramones : We’re Outta Here ! – a réalisé la vidéo officielle de In The Mirror. Trouvant une autre vitesse dans l’esthétique bicolore, Kerslake capture le groupe dans un ensemble de reflets fracturés, inspirés par la télévision classique (l’épisode Mirror Image de La Quatrième Dimension), le cinéma (Lady From Shanghai d’Orson Welles), les vidéos (Once In A Lifetime des Talking Heads et Every Breath You Take de The Police) et même le travail du photographe George Hurrell, spécialiste du glamour du vieil Hollywood.

Un disque né pendant le confinement

Pendant le confinement, Aimee Interrupter, son partenaire et guitariste Kevin Bivona, et ses jeunes frères jumeaux, Jesse (batterie) et Justin (basse), ont construit un home studio dans leur garage. Dans cet environnement semblable à un cocon, Aimee a trouvé la force d’affronter le passé et, ensemble, les membres du groupe ont créé leur album le plus personnel à ce jour, mêlant punk rock, doo-wop, gospel, et dancehall.

« Nous sommes tellement excités d’annoncer notre 4ème album ‘In The Wild’», partage le groupe. « Nous avons mis beaucoup d’amour dans cet album. Produit par notre propre Kevin Bivona, cet album vous emmène dans un voyage à travers la vie d’Aimee et chaque chanson est une plongée profonde. Nous avons enregistré la quasi-totalité de l’album dans notre home studio pendant le confinement qui, comme nous le savons tous, a été une période turbulente pour tout le monde. La réalisation de cet album nous a permis d’avoir un but et de débarrasser nos placards de tous les squelettes qui s’y cachaient. C’est avec humilité et honneur que nous avons pu compter sur la participation de Tim Armstrong, Rhoda Dakar, Alex et Greg d’Hepcat et The Skints. »

  1. Anything Was Better
  2. As We Live (feat. Tim Armstrong & Rhoda Dakar)
  3. Raised By Wolves
  4. In The Mirror
  5. Kiss The Ground
  6. Jailbird
  7. The Hard Way
  8. My Heart
  9. Let ‘Em Go
  10. Worst For Me
  11. Btudens (feat. Alex Désert & Greg Lee of Hepcat)
  12. Love Never Dies (feat. The Skints)
  13. Afterthought Alien

Après avoir assuré la première partie de Green Day, Weezer et Fall Out Boy lors du Hella Mega Tour, l’une des plus grandes tournées rock n’ roll de 2021, les Interrupters reprennent la route cet été. Ils joueront au festival Slam Dunk au Royaume-Uni le 3 juin (Leeds) et le 4 juin (Hatfield), et seront ensuite en tournée avec Flogging Molly aux États-Unis à partir du 7 juin. 


Infos via HIM MEDIA

Étiqueté , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Suivez ce blog sur les réseaux