Mister Goodfaith “Big Mistake”

Qui a dit que les artistes français avaient du mal à s’exporter ? Il y en a en tout cas dont les talents musicaux n’ont rien à envier à leurs homologues anglo-saxons. Fabien Bonnefoy, alias Mister Goodfaith fait partie de ceux-là.

Après avoir débuté en France au début des années 2010, il est parti tenter l’aventure au Québec il y a 5 ans. Car de l’autre côté de l’Atlantique, « tout se passe plus simplement, il y a moins de barrières, et ce qui compte c’est ce que l’on produit, pas son réseau ou sa notoriété » explique-t-il.
Et la démarche a porté ses fruits : en octobre 2018 est sorti son premier véritable album Big Mistake (en France étaient sortis des singles et un EP).

Le clip du morceau-titre : 

Des rencontres avec des musiciens chevronnés, des producteurs reconnus (dont F.Reid Shippen, lauréat de plusieurs Grammy Awards), un enregistrement au Québec, puis le mixage à Nashville, lieu mythique de la musique s’il en est. 
Et le résultat est la hauteur des espoirs : une ambiance americana, un très bon équilibre entre les morceaux qui alternent ballades country-rock, riffs bluesy et couleurs des grands espaces.
Des arrangements signés Stéphane Jetté, qui assure également les guitares, claviers, batterie et chœurs. Le reste du groupe envoie du bois comme on dit, et la production sonne à la fois roots et moderne, avec ce mur de guitares digne de Lynyrd Skynyrd, tandis que les mélodies évoquent John Fogerty, Bruce Springsteen ou Neil Young.

Une gageure d’avoir réalisé un tel album, quand on sait que le chanteur-guitariste-auteur-compositeur Mister Goodfaith à la scène, est aussi le Dr Bonnefoy à la ville. Deux métiers menés de front avec assurance. « Quand on bénéficie d’un équilibre familial et personnel, d’un cadre de vie épanouissant, on peut mener à bien ses projets vivre ses rêves » aime à répéter celui qui s’apprête à jouer dans plusieurs festivals de renom, aux côtés d’artistes célèbres outre-altantique, comme par exemple Brett Kissel et Robby Johnson. Un rêve impossible à réaliser chez nous ? « En tout cas, certainement beaucoup plus compliqué »

Alors, pari réussi pour ce frenchie qui a tenté sa chance au nouveau monde, et a embrassé la musique américaine, pour la jouer dorénavant sur un pied d’égalité avec ses autochtones.

L’album est disponible sur itunes
Et sur le site, vous pouvez retrouvez les différents disques déjà parus

Les prochaines dates :

– 1er juin : Festival RibFest en Beauce
– 11 juillet : Festival Gib Fest
– 21 juillet : Festival Show Country St-Hyacinthe

Retrouvez toutes les infos, actu et dates de concerts sur la page Facebook et le site internet

Étiqueté , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.