L’album “Lola” des Kinks réédité pour ses 50 ans

Lola Versus Powerman and the Moneygoround, Part One sort le 11 décembre chez BMG : coffret de luxe, 1LP, 2CD de luxe, 1CD et digital.

Un concept-album

Lola Versus Powerman and the Moneygoround, Part One, communément abrégé en LolaVersus Powerman, ou simplement Lola, est le huitième album studio des KINKS, enregistré et sorti en 1970.

C’était un album concept en avance sur son temps, une évaluation satirique de l’industrie musicale, y compris des éditeurs de chansons, des syndicats, de la presse, des comptables, des directeurs d’entreprise et de la vie sur la route. C’est l’un des albums classiques des Kinks.

Il est réédité le 11 décembre chez BMG (coffret de luxe, 1LP, 2CD de luxe, 1CD et digital)

Un single phare

Le morceau-titre Lola est sorti en single et est devenu un des plus célèbres des Kinks, bien que le public n’ait sans doute pas saisi toutes les subtilités du texte

En avance sur son temps, Lola a été écrit par Ray Davies au début de 1970 et enregistré aux studios Morgan à Londres. Le morceau raconte soi-disant l’histoire romantique entre un jeune homme et une personne transgenre qu’il rencontre dans un club à Soho, inspirée par une prétendue rencontre du manager du groupe. Publié avec Berkeley Mews en face B plusieurs mois après l’album Village Green Preservation Society au Royaume-Uni et Mindless Child of Motherhood de Dave Davies aux États-Unis, ce titre emblématique est chanté dans le monde entier depuis des décennies.

Cité par Ray Davies comme la première chanson qu’il a écrite après une pause qu’il a prise pour jouer dans le film Play for Today de 1970, The Long Distance Piano Player, Ray a déclaré qu’il avait d’abord eu du mal à enregistrer une ouverture qui mettrait en place la chanson, mais que le reste « est venu naturellement« . Il ajoute : « Je me souviens être entré dans un magasin de musique sur Shaftesbury Avenue quand nous étions sur le point de faire « Lola ». J’ai dit : « Je veux un très bon son de guitare sur ce disque, je veux une Martin ». Et dans le coin, ils avaient ce vieux Dobro de 1938 que j’ai acheté pour 150 livres. Je les ai rassemblés sur « Lola », ce qui donne ce son si particulier : la combinaison Martin et Dobro avec une forte compression« .

Ce que Ray Davies appelle un dobro est en fait plus précisément une guitare National Style ‘O’, instrument bien connu des fans de Dire Straits et Mark Knopfler

En raison de son sujet controversé à l’époque et de l’utilisation du nom de marque Coca-Cola, le single a reçu des critiques négatives et a même été interdit en Grande-Bretagne et en Australie, mais il a été salué par la presse, Rolling Stone qualifiant Lola de « décennies en avance sur son temps« . Le single est devenu un hit-parade inattendu pour les Kinks, atteignant la deuxième place en Grande-Bretagne et la neuvième aux États-Unis. Le single a également connu un succès mondial, atteignant le sommet des charts en Irlande, en Nouvelle-Zélande et en Afrique du Sud, ainsi que le top 5 en Allemagne, en Autriche, en Belgique et en Suisse, et est devenu le plus grand succès du groupe depuis Sunny Afternoon en 1966.

Le morceau a fait l’objet d’un #LolaDay le 12 juin 2020 pour célébrer les 50 ans de la sortie du single. Les fans ont pu « Lolafy » leurs photos individuelles avec 10 nouveaux autocollants personnalisés disponibles sur le site web des Kinks. Tout au long de la journée, certains des meilleurs groupes comme The Amazons et The Snuts ont présenté leur interprétation du morceau sur les chaînes des Kinks.

Infos via Yazid Manou

Étiqueté , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

error

Suivez ce blog sur les réseaux