Du rock et du vélo dans le nouveau single-clip de One Rusty Band

One Rusty Band explore la solitude dans son dernier single ‘Lose control’, avec un clip mettant en scène le cycliste Lamin Ceesay. Mis en ligne ce 24 juin, le morceau est extrait de l’album One More Dance prévu pour le 21 octobre.

© ishotphotography

Un duo singulier

One Rusty Band, je vous en avais parlé il y a 2 ans pour leur premier album Voodoo Queen. Un duo atypique qui joue un blues rock sauvage, à mi-chemin entre Hendrix et Seasick Steve. Un voyage sonore et visuel avec les instruments faits main de Greg, les percussions et les acrobaties de Léa. Du one man band, une guitare-radiateur, des claquettes, de la washboard alliés à une envie furieuse de partager leurs univers… Un duo improbable !

@ Olivier Jacquet

Il sortent aujourd’hui leur nouveau single Lose control, accompagné d’un clip où la musique sert de bande-son à un cycliste.

Un clip avec du rock… et du vélo

Écoutez de la musique à vélo…ça me connait. Une discipline que je pratique tous les jours pour mes trajets domicile-travail. J’ai toujours aimé avoir de la musique dans mes oreilles lors de mes déplacements qu’ils soient à pied, à vélo, en train, à cheval ou en voiture. La vision du monde qui nous entoure s’en trouve complètement transformée. On a quasiment l’impression d’être dans un film… un sentiment que Mark Knopfler retranscrit avec justesse dans sa chanson Skateaway, issue de l’album Making Movies.

En revanche, moi je roule tranquille, peinard, sans forcer… pas comme Lamin Ceesay, dont la performance illustre le clip de Lose Control :

Un clip pas si évident à réaliser, comme l’explique le réalisateur Louis Devaux :

« C’est d’abord le rythme de la chanson qui m’a donné l’idée du projet. Nous voulions travailler sur des plans très longs avec un montage très lent, le pédalier comme rythme principal. Malheureusement, la météo du mois n’étant pas avec nous, nous avons dû tourner le seul week-end où il faisait beau. Toutes les routes tranquilles que nous avions repérées, se sont donc trouvées bien plus occupées que d’habitude. La circulation nous a obligés à travailler sur des plans plus courts et plus rapprochés : nous avons dû accélérer le montage.

Le tournage s’est déroulé sur 2 jours, la majeure partie sur le Salève (Haute Savoie). Arrimé à l’arrière de la camionnette à l’aide d’un baudrier, je crie des informations à Lamin (sur son vélo), ou à Greg (qui conduit), assisté de près par Léa. Le poids de la caméra et des objectifs cinéma au bout du stabilisateur, et les vibrations du véhicule ont été, pour moi, les difficultés physiques de ce tournage. Lamin, lui, a dû beaucoup pédaler et s’adapter aux aléas de la route et de la circulation. »

© ishotphotography

Louis Devaux poursuit :

 » Le montage s’est fait à trois cerveaux. Avec Léa et Greg nous créons une bonne diversité d’idées qui finissent toujours par fonctionner en symbiose. Nous avons l’impression, malgré tout, d’avoir conservé un décalage entre le genre musical et la mise en image, pour un rendu que nous sommes très heureux de présenter ! La sérénité du paysage et la constance du cycliste, contrastant avec le rock et la perte de contrôle. »

© ishotphotography

Quant à Lamin Ceesay, il est maintenant reparti en Gambie et a monté son association là- bas, où il répare, loue des vélos tout en donnant du travail aux gens du quartier. Cette vidéo a aussi un but promotionnel pour lui au pays. Pour le groupe, elle donne un joli contrepied à l’image un peu stéréotypée du rockeur tatoué qui fait de la moto.

Une chanson sur la solitude

One Rusty Band avoue avoir écrit des textes plus matures que sur le premier album Voodoo Queen. Dans cette chanson Lose control, il est question de solitude, qui est en partie symbolisée dans le clip par l’ascension des magnifiques paysages alpins en vélo. Le groupe explique :

« ‘Lose control‘ est née lors du 1er confinement. Elle parle du fait que, même entouré.e.s, au final, nous sommes seul.e.s. et enfermé.e.s dans nos pensées. Nous sommes les seul.e.s décisionnaires et nos propres geôlier.e.s. Un thème pas forcément original, mais pourtant universel.»

© ishotphotography

Les paroles du refrain n’y vont pas par quatre chemins :

«  la guerre commence dans ta tête
plongé dans les erreurs de ton passé
seul avec tes peurs
seul toutes ses années
quand ton esprit perd le contrôle
»

Malgré une volonté d’avoir voulu aller plus au fond des choses sur ces nouveaux textes, One Rusty Band réaffirme que sa principale ambition est de faire remuer les gens sous la douche ou sur leur canap’ ! De la musique à écouter en remuant la tête et en marquant le rythme avec le pied.

@ jefflescene

Lose control est le premier extrait de l’album One More Dance qui sortira le 21 octobre en vinyle, CD et digital. Retrouvez toutes les infos et actualités de One Rusty band (notamment leurs prochaines dates de concerts) sur le web et les réseaux sociaux :

© Jean-François Convert – Juin 2022

Étiqueté , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Suivez ce blog sur les réseaux