Alan Parsons “The Secret”

Ça n’a pas fait grand bruit, mais vendredi dernier est sorti le cinquième album solo d’Alan Parsons. Son dernier album A Valid Path datait de 2004, c’est-à-dire 15 ans ! Ceci explique peut-être pourquoi on n’en entendait plus vraiment parler…

On retrouve bien la patte de celui qui, en duo avec Eric Woolfson, a mené une carrière discographique à succès durant les années 80, avec The Alan Parsons Project

Toujours ce mélange de classique (le premier titre reprend le thème de L’apprenti sorcier de Paul Dukas), de rock progressif (One note symphony), et de pop bon chic bon genre qui fleure bon les eighties (Miracle).
Le single As Lights Fall rappelle d’ailleurs inévitablement le tube Eye in the sky, et son clip retrace la carrière de Parsons non sans humour :

De ses débuts à Abbey Road comme assistant de Geoff Emerick sur les derniers enregistrements studio des Beatles, en passant par la production du chef d’oeuvre des Floyd Dark side of the moon, jusqu’à la rencontre avec Woolfson et l’envolée à partir de 1976 avec le premier album Tales of mystery and imagination inspiré des poèmes d’Edgar Allan Poe.
On aperçoit d’ailleurs dans le clip plusieurs clins d’œil aux opus du Alan Parsons Project : Tales… puis I Robot

Le reste de l’album ne révolutionne pas le genre mais reste plaisant à écouter et ne dépaysera pas les fans.Des mélodies qui s’envolent parfois dans le lyrique, des arrangements qui mêlent rock (Requiem), harmonies vocales à la Beach Boys (Soiree fantastique) et orchestre symphonique (Years of glory), ainsi que des instrumentaux purs (le premier morceau).

On note la présence au chant de entre autres Jason Mraz ou Lou Gramm (ex-Foreigner)
Autre invité de marque à la guitare : outre le fidèle Ian Bairnson, on trouve Steve Hackett, un des orfèvres du son de Genesis première mouture, qui a tracé sa carrière solo depuis 1975.

Bref, un album dans la lignée de la carrière de Parsons, sans surprise, un brin nostalgique, et qui évoque des souvenirs attendrissants de nos jeunesses dans les eighties.

Étiqueté , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

error

Suivez ce blog sur les réseaux