Roxane Arnal : un EP “Doorways” le 9 octobre

La chanteuse du duo Beauty and The Beast sort son premier disque solo.

De Beauty and the Beast à l’envolée solo

Je vous avais parlé du duo Beauty and The Beast sur un article pour franceinfo, et lors de ma première chronique radio “carte blanche” sur W1RS. Roxane Arnal (« la belle ») et Michel Ghuzel (« la bête ») s’étaient rencontrés lors d’un stage de guitare, et l’élève et le maître avaient fondé ce duo attachant, jouant du folk, du blues, du jazz et du western-swing.

Après plus de 300 concerts lors de nombreux festivals, et parallèlement à une carrière d’actrice (on a pu la voir notamment dans le film Une Adultère avec Isabelle Carré, pour lequel elle a obtenu le prix du meilleur espoir féminin à Luchon), la « belle » Roxane a décidé de voler de ses propres ailes, en compagnie de Baptiste Bailly.

De cette rencontre en 2018, naît un nouveau répertoire de compositions originales folk-pop matinées de jazz. Passionné d’écriture, Baptiste a remporté le prix de la meilleure composition au concours de Castellon (Catalogne) en 2016, et sort son premier album en 2019 sous le label Freshsound New Talent. Inventif et généreux, il puise ses improvisations dans des trésors d’inspiration propres et éclectiques (jazz contemporain, flamenco).

Roxane Arnal et Baptiste Bailly © Hugues Faye

C’est au cours de sessions au studio JazzTone à Valence (Espagne), que sont composés et enregistrés plusieurs titres. Le duo est rejoint par David Gadea, percussionniste incontournable de la scène valentinoise, connu pour ses collaborations avec des artistes de renommée internationale comme NES, Act Music, Sole Gimenez, Ximo Tébar… Son style est immédiatement reconnaissable par sa subtilité et son énergie communicative.

David Gadea, Baptiste Bailly et Roxane Arnal © JP Arnal

C’est ainsi que naissent les 5 titres qui composent le EP “Doorways”, prévu pour le 09 octobre chez le label Quart de Lune.

Un EP “Doorways” pour octobre

Les couleurs musicales varient au sein d’un même morceau, comme par exemple dans le magnifique titre d’ouverture Rushed to Fly, qui débute en folk planant pour verser dans un blues-rock rugueux, avec un excellent solo de guitare, tout en revenant à des ambiances quasi-prog.

La chanson qui suit, No one knows my name, démarre sur un riff qui sent le soleil chaud des plaines d’Arizona, ou les marais du Bayou. Un leitmotiv lancinant entre swamp blues et folk aux teintes jazzy par les interventions du piano. Et toujours de très belles harmonies vocales :

Le morceau-titre nous berce dans une atmosphère étrange et onirique. Les voix semblent venues des éthers, et les 3 instruments rivalisent de sonorités singulières.

Après The key dans un registre à la fois jazzy-aérien et très pop, Give it all clôt le EP sur une tonalité douce et enchanteresse :

Une atmosphère qui évoque parfois Norah Jones.

Ales Cesarini (Contrebasse) et Mariano Steimberg (Batterie) viennent compléter le trio sur certains arrangements. Ils avaient déjà joué avec le duo fin 2018 :

Roxane Arnal sera en concert au Sunset le 10 octobre, lendemain de la sortie de Doorways. Retrouvez toutes les infos sur son site web ou sa page Facebook

La pochette du EP Doorways, à paraître le 09 octobre chez Quart de Lune

Étiqueté , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.