Paul Personne en tête d’affiche de la Soirée blues à Vienne

Paul Personne, Fred Chapellier & Neal Black, Lowland Brothers : un beau programme hier soir à la soirée blues du festival Jazz à Vienne.

Chaque année, le festival Jazz à Vienne consacre toujours une soirée dédiée au blues. La 40ème édition qui aurait dû se dérouler en 2020 a finalement eu lieu en 2021 en raison de la crise sanitaire. Et hier soir, trois artistes ont fait résonner les guitares (mais pas uniquement) dans le théâtre antique de Vienne.

Lowland Brothers

Ça démarre en douceur avec Lowland Brothers, un groupe dont je vous ai partagé récemment des vidéos. Ambiance feutrée, soul-sexy, parfois un brin mélancolique., d’une grande sérénité. Quelques incursions presque reggae, des percus qui apportent parfois un côté un peu caribéen. Mais surtout un groove irrésistible qui donne envie de se déhancher, ce à quoi une partie du public dans les gradins ne résiste pas. Les membres du groupe arborent des blousons de style américain, à l’exception des choristes, qui délivrent de superbes harmonies vocales 

Et puis les sourires des musiciens font plaisir à voir. Public et artistes sont heureux d’enfin se retrouver. C’est peut-être pour certains le premier concert depuis bien longtemps. Et le bonheur est palpable. D’ailleurs les spectateurs en redemandent avec un rappel pour Lowland Brothers. Belle entrée en matière pour une soirée jouissive.

Fred Chapellier & Neal Black

Pour le set suivant, c’est un duo de guitares qui monte sur scène. Un duel devrait-on presque dire. Strato contre Les Paul. Mais les deux sortent vainqueurs sans l’ombre d’une hésitation. Pour ma part, une légère préférence pour Fred Chapellier avec un super son et un jeu gorgé de feeling, quand Neal Black, très technique, est par moments un tout petit peu trop démonstratif. Mais je chipote.

Texan adopté par la France, ce dernier se met le théâtre antique dans sa poche, en énonçant dans un français tout à fait acceptable :

« Le public français, c’est le meilleur du monde »

Neal black, sur la scène de ‘Jazz à Vienne’, le 9 juillet 2021

Le duo accueille un invité de marque, présenté comme ayant accompagné le « taulier » Johnny : il s’agit de l’harmoniciste Greg Zlap, qui surgit du public, et met le feu au théâtre de Vienne. The house of the rising sun (Les portes du Pénitencier) est interprété sur un tempo rapide qui embarque immédiatement l’audience. Rythme effréné, échange questions-réponses entre les trois solistes, et improvisation à l’harmonica de haut niveau. Greg Zlap chante ensuite une de ses compositions où il déclame son amour pour le blues en égrenant une liste d’artistes incontournables, qui dévie même sur le jazz avec Louis Armsntrong.

Puis le dernier morceau, mon préféré de Fred Chapellier : le magnifique Blues for Roy, dédié à Roy Buchanan. Les deux guitares, l’harmonica, et l’orgue pleurent chacun à leur tour sur ce titre à l’ambiance entre lyrisme et mélancolie.

Le groupe revient pour un rappel sur le classique You don’t love me et son riff joué à l’unisson par les 2 guitares (2 strats cette fois) et l’harmonica. Greg Zlap partage d’ailleurs le chant avec Neal Black sur ce titre. Un morceau qui nous penser inévitablement au Live at Fillmore East du Allman Brothers band.

Malgré leur excellent niveau, Fred Chapellier et Neal Black ont su rester simples et abordables. Ce sont eux-mêmes qui sont venus finir d’installer leur câbles et pedal-poards avant le concert. La preuve d’une grande humilité pour ces musiciens au non moins grand talent. Deux artistes du label Dixie Frog, qui fête ses 35 ans cette année.

Paul Personne

Enfin la soirée se termine avec un pilier de la scène blues française : Paul Personne. Dès le début de son set, après le premier morceau Les dégâts, le chanteur-guitariste rend hommage au festival qui fête cette année sa 40ème édition (les 40 ans étaient en fait l’année dernière, mais le festival avait bien évidemment été annulé)

« Quand on pense à tous les grands musiciens qui ont joué dans ce lieu mythique, ça fout le vertige »

Paul Personne, sur la scène de ‘Jazz à Vienne’, le 9 juillet 2021

La setlist est basée sur relativement le même schéma que pour le concert que j’avais vu en novembre 2019, hormis le fait qu’hier soir la durée était plus courte du fait des 3 artistes successifs. Paul personne s’appuie tout naturellement sur son dernier album Funambule (ou tentative de survie en milieu hostile) qui occupe la majeure partie des morceaux.

Setlist

  • Les dégâts
  • Karma
  • Les autres
  • Les mêmes
  • Comme un étranger
  • Chez moi
  • Danse
  • Blessures
  • Barjoland
  • Rappel : Ça va rouler

A nouveau une très belle version du crépusculaire Les mêmes, dans une atmosphère très Riders on the storm. Et pour parfaire l’analogie avec les Doors, Paul joue sur sa SG, et nous offre un solo qui tire vers le free jazz. Grand moment.

Autre influence notable : Santana. Notamment sur l’intro de Danse qui ressemble à s’y méprendre à celle de Taboo, sur Santana 3 (chronique prévue en septembre pour les 50 ans de l’album). Et le solo sonne lui aussi très dans le style de Carlos Santana, avant que Paul ne présente ses musiciens, qui prennent le solo chacun à leur tour.

Pour le rappel, les mesures barrières sont définitivement oubliées et tout le monde vient s’agglutiner devant la scène. Après une intro bluesy, Ça va rouler termine le concert à cent à l’heure sur un rockabilly nerveux. Et mon voisin de fosse ne peut s’empêcher de faire remarquer :

« le rock’n’roll c’est quand même mieux debout que assis… »

Un spectateur à ‘Jazz à Vienne’, le 9 juillet 2021

On ne peut que lui donner raison, même si les tenants et aboutissants de la situation actuelle sont suffisamment complexes pour ne pas pouvoir les résumer en quelques mots. En tous les cas, hier soir, le plaisir était visible sur scène et dans le public. Une belle soirée de blues, de guitare, de live, et la rencontre en vrai de plusieurs amis des réseaux sociaux. Des échanges sur la musique, de la bonne humeur, et quelques bières… la vie quoi.

© Jean-François Convert – Juillet 2021

Étiqueté , , , , ,

5 commentaires sur “Paul Personne en tête d’affiche de la Soirée blues à Vienne

  1. Bel article et bonnes photos.
    Est-ce que je peux m’en inspirer pour ma prochaine émission radio « ROCK7 » sur radio d’ici http://www.radiodici.com ?
    J’étais à Vienne ce 9 juillet là pour la radio.

    1
    1. oui si vous citez le blog
      merci

  2. Sympa le blog
    Paul Personne
    Ecouté tant de fois
    Dans mes excursions d’enseignement d’école en écoles

    1
  3. Sympa le blog

    1
    1. merci 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Suivez ce blog sur les réseaux