Yael Naïm sort son premier album Live

La chanteuse auteure et compositrice Yael Naïm sortira le 24 juin ‘Live solo in Paris’, un concert intimiste enregistré à l’Église Saint-Eustache.

Après 16 ans de tournée, LIVE SOLO IN PARIS capte une performance dans laquelle l’intemporalité, la spiritualité de la voix de Yaël Naïm et son message se mêlent à la magie de cette église médiévale du XVème siècle qui offre un son d’une clarté bouleversante. Comme une parenthèse, la chanteuse, musicienne et productrice, nous propose une fois encore, une musique profonde et personnelle.

Choisissant le dépouillement acoustique pour retrouver cette liberté d’interprétation qui lui est chère, ce concert est l’occasion de créer une connexion profonde avec le public. C’est dans l’écrin de l’Église Saint-Eustache à Paris qu’elle s’autorise ce seule en scène, le premier de sa carrière, après 5 ans d’absence sur la scène parisienne.

Réinventant ses classiques comme Lonely, Coward ou encore New Soul,, elle ajoute à son répertoire les chansons de Night Songs, album sorti pendant la pandémie et dont elle signe seule la composition, les arrangements et la réalisation,.

« Jouer en solo devant le public de Saint- Eustache était un voyage intérieur. J’étais plus vulnérable et en même temps dans une connexion très forte avec le public. Nous sommes dans une époque où beaucoup d’entre nous essayent de retrouver une connexion plus intime avec nous même mais aussi avec les autres », souligne l’artiste. “J’ai toujours rêvé de jouer piano-voix, pour moi ça cela représente une totale liberté. Je peux improviser, laisser les chansons m’emmener là où mon émotion du moment m’emporte. Pendant ces moments-là, je sens que je peux m’envoler. J’ai été heureuse de pouvoir laisser une trace de ce concert unique et qu’il soit mon premier album live, et malgré la frustration d’une tournée qui n’a pas pu vivre pleinement, j’ai pu clôturer cette période avec ce concert parisien hors du temps, et avoir la chance de pouvoir le partager avec le public ».

Pendant cette carte blanche, 3 invités ont rejoint Yaël sur scène :

  • Son frère, Eyal Naïm, pour une interprétation déchirante de Daddy, un hommage à leur père disparu il y a quelques années :
  • L’artiste londonienne Anaiis, avec qui Yaël partage ses réflexions notamment autour de la santé mentale, la guérison et l’acceptation de soi dans un très beau Watching you, titre qui traite de la quête de stabilité mentale face à la douleur émotionnelle :
  • Et enfin l’étoile montante Celia Kameni et sa voix puissante dans une une interprétation magique de Lonely

Ce live, dialogue à la fois intérieur et avec le public, marque un tournant dans la carrière mondiale de la chanteuse et la clôture du projet Night Songs avant de dévoiler la suite.

infos via Margaux Charmel

Étiqueté , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Suivez ce blog sur les réseaux