Une chanson à la loupe: “The lion sleeps tonight”

Il y a des chansons célèbres dont on ne sait plus vraiment d’où elles viennent tellement elles ont été reprises. The lion sleeps tonight en fait partie. Retour sur cet air que tout le monde connait sans en connaitre l’origine, et dont les multiples versions ont émaillé la culture populaire.

The lion sleeps tonight

Solomon Linda And The Evening Birds

Au départ le morceau a été composé par le chanteur et compositeur zoulou sud-africain Solomon Linda (1909-1962) sous le titre Mbube (“lion” en zoulou).

Enregistrée en 1939, elle a été plus ou moins improvisée en studio, le refrain “uyimbube” signifiant “tu es un lion”. Grand succès en Afrique du Sud dans les années 40, elle devient l’emblème d’un style de musique a capella africaine. Malgré cela, son auteur mourra dans la pauvreté au début des années soixante.

Les versions américaines

Après avoir été découverte aux Etats-Unis au début des fifties, la chanson est reprise par Pete Seeger sous le nom Wimoweh, puis par le groupe folk The Weavers et The Kingston Trio, à chaque fois sous forme de vocalises instrumentales.

Mais c’est la version de The Tokens en 1961 qui marque le début d’une seconde jeunesse au morceau. De nouvelles paroles sont écrites, et la chanson sort pour la première fois sous le titre The Lion Sleeps Tonight.

Les versions françaises

Dans la foulée, Henri Salvador l’adapte en français en 1962. Et ce qui s’appelait “Le lion dort ce soir” devient “Le lion est mort ce soir”

Au début des années 90, le quatuor vocal Pow Wow en refait un succès, comme ici aux Victoires de la Musique de 1993 :

Un succès mondial

Depuis le début des années soixante la chanson est devenue tellement populaire de part et d’autre de l’atlantique qu’elle a été reprise par de nombreux artistes : Brian Eno, Miriam Makeba (qui revient à l’original), Nanci Griffith, REM (qui cite musicalement dans The Sidewinder Sleeps Tonite) …impossible de les citer toutes….on en compte près de 160 ! Pour la bande son du Roi Lion 3, Jimmy Cliff lui redonne sa couleur africaine avec des chœurs enveloppants et des percussions marquées :

En 2004, un procès a d’ailleurs opposé Disney à la famille de Solomon Linda qui a reproché au géant américain d’avoir empoché 1,6 million de dollars en redevance pour l’utilisation de cette chanson. Un jugement a accordé en 2006 des droits aux filles de Solomon Linda.

Faisant partie intégrante de l’inconscient collectif, le morceau est repris, adapté, utilisé à de maintes occasions, comme par exemple dans cet épisode de la série Friends, où Ross cherche à récupérer son singe Marcel, fan de la chanson :

en VF :

en VO :

Enfin pour terminer, cette version en duo de Billy Joel et Jimmy Fallon, interprétée à l’aide d’une application “looper” sur iPad :

Comme toujours chez Jimmy Fallon, un plaisir évident et communicatif pour cette version jouissive d’une chanson connue aux 4 coins du globe.


Sources : Wikipedia, YouTube


© Jean-François Convert – Juin 2019

Étiqueté , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

error

Suivez ce blog sur les réseaux