Les Togs s’électrifient sur “Thirteen”

Le duo The Togs, à l’origine uniquement acoustique, apporte une touche électrique sur son 2ème album “Thirteen”.

Alors que le premier album Originals, sorti l’année dernière, était à forte dominante folk, et presque entièrement acoustique (seules deux rares incursions électriques sur deux morceaux), ce nouvel opus Thirteen, tout juste disponible depuis la release-party la semaine dernière, s’aventure un peu plus dans des terres électriques. Un parfum plus rock, plus péchu.

Dès le premier titre Down The Road, même s’il reste encore acoustique, le riff installe tout de suite la couleur. Une rythmique appuyée, même sans batterie, qui donne instantanément l’envie de taper du pied, de prendre une bécane ou un pickup, et de partir “Down the road”.

Et puis le deuxième morceau Nightmare Ain’t A Dream enchaine avec une guitare électrique qui passe la vitesse supérieure et fait oublier l’absence de section rythmique. Le nouveau guitariste Stag Augagneur sait aussi distiller une ambiance atmosphérique à coup de wah-wah et larsen, comme par exemple dans It’s Allright, que l’on peut écouter directement sur le site officiel :

Le deuxième titre disponible sur leur page, Roaring Like The Lions, est également visible en version live sur leur chaîne youtube :

Un morceau qui rappelle que le versant acoustique est toujours là, tout aussi énergique. Il arrive d’ailleurs dans certaines chansons que la guitare acoustique prenne le solo par-dessus la rythmique électrique, comme sur And The Picture Still Recalls ou le carrément rock’n’roll Skid Roper’s Theme.

I Wanna Live offre une ambiance exotico-jamaïcaine, tandis que I’ll Be Somewhere sonne irlando-bluegrass. Le rock est de retour sur Voodoo Girl avec son riff imparable et ses deux superbes solos. L’album se termine sur le country-rock No Time No Hope No Feel No Will avec encore une fois un excellent chorus de guitare.

Côté chant, Peter Callate garde cette voix inimitable, quelque part entre Shane McGowan et Joe Cocker. Un timbre éraillé qui chante des thèmes que n’aurait pas renié le Springsteen de Nebraska. Un climat général très americana, mais teinté d’une énergie punk et de tripes rock. Un excellent album à écouter sans modération.

La pochette de l’album

 

  1. Down The Road
  2. Nightmare Ain’t A Dream
  3. I Know
  4. It’s Allright
  5. What To Do
  6. Roaring Like The Lions
  7. And The Picture Still Recalls
  8. Skid Roper’s Theme
  9. I Wanna Live
  10. Voodoo Girl
  11. I’ll Be Somewhere
  12. I Gotta Go Now
  13. No Time No hope No Feel No Will

Les 2 disques des Togs sont disponibles en commande sur le site officiel

© Jean-François Convert – Février 2020

Étiqueté , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.