Interview et concert de Roxane Arnal à Lyon les 10-11 juin

Au lendemain de son concert à l’école BLOO (Lyon 2ème), j’ai pu échanger avec Roxane Arnal sur ses influences musicales, la reprise de la scène et son prochain album.

Mes impressions du concert du 10 juin :

Un cadre intimiste, une formule réduite, mais l’émotion bien présente. Des chansons du EP Doorways, mais aussi des reprises (Dylan, Gilian Welch, traditionnel, morceau dans le film O’Brother…). Trois musicien-ne-s dont les univers se croisent et se mélangent harmonieusement :

  • Le percussionniste espagnol David Gadea est un spectacle pour les yeux et les oreilles à lui tout seul : inventif, subtil, et surprenant, il nous invite au voyage avec des sonorités qui relèvent les mélodies, ou renforcent le rythme par un groove qui n’a rien à envier aux plus grands batteurs.
  • Le pianiste Baptiste Bailly joue un style principalement jazzy mais qui sait aussi diverger vers des ambiances pop, orientales, voire prog. Sa maitrise du double clavier avec parfois les basses à la main gauche rappelle inévitablement Ray Manzarek des Doors. Sauf qu’en plus, Baptiste assure des harmonies vocales de toute beauté.
  • Et Roxane bien sûr qui ne se contente pas de chanter avec une voix d’ange, mais sait aussi délivrer des solo de six-cordes à faire pâlir tout apprenti guitariste. Les amateurs de Eric Clapton ou Stevie Ray Vaughan (on note l’overdrive Maxon, clone de la TS9), mais aussi de phrasés plus alambiqués, entre jazz et prog, peuvent se rendre à un concert de Roxane Arnal, ils ne seront pas déçus.

Un voyage entre folk, jazz, blues et pop éthérée. Une très belle soirée pour la reprise des concerts, je ne pouvais rêver mieux.

© Jean-François Convert – Juin 2021

Étiqueté

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Suivez ce blog sur les réseaux