Il y a 30 ans, ZZ Top revenait avec “Recycler”

Sorti le 23 mars 1990, cet album marquait le retour de ZZ Top après 5 ans d’absence.

Digne successeur de “Afterburner”

Après la sortie de l’album best-seller Afterburner en 1985, le trio texan semble prendre une pause dans sa carrière débutée en 1969. Seul le coffret The ZZ Top Sixpack vient rompre l’absence médiatique du groupe en 1987. Une compilation réunissant 6 albums, mais dont les remix sont décriés par les fans.

Il faut donc attendre 1990, soit 5 ans, pour que sorte Recycler (les dates diffèrent selon les sources, et sans doute selon les pays : 23 mars, 23 juin, 16 octobre). Il est souvent jugé en deçà de Eliminator et Afterburner, mais pour ma part, je trouve que ces 3 albums forment une excellente trilogie, avec une homogénéité dans le son et le style des morceaux. Il faut d’ailleurs noter que c’est leur dernier album chez Warner, avant qu’ils ne passent chez RCA pour le suivant, Antenna, en 1994. Il marque donc bien la fin d’un cycle… Recycler

Pas de grosse surprise, toujours le son massif des guitares, les riffs simples mais efficaces, la voix immédiatement reconnaissable de Billy, et une production léchée bien ancrée dans la période : distorsion “propre” et quelques nappes de synthé en fond.

“Recycler” en effet… ZZ Top continue avec la recette qui a fait le succès de ses précédents albums : du bon vieux boogie-blues-rcok mis à la sauce eighties, et des clips très second degré, où le trio rappelle qu’il ne s’est jamais vraiment pris très au sérieux.

La continuité musicale avec Afterburner peut s’entendre sur plusieurs morceaux, mais impossible de ne pas entendre un clin d’œil à Rough Boy avec ce 2000 Blues :

Et en parlant de blues, bien que le groupe ait amorcé un changement de style au début des années 80, Billy Gibbons tient à affirmer son attachement à la région berceau du blues, notamment sur My Head’s in Mississipi :

I’m shufflin’ through the Texas sand, but my head’s in Mississippi. (“Je traîne à travers le sable du Texas, mais ma tête est au Mississippi.”)

Et le riff n’est pas sans rappeler celui du mythique La Grange

Un titre en BO de “Retour vers le futur 3”

Le dernier morceau de l’album, Doubleback, est utilisé dans la bande originale du film Retour vers le futur 3, qui sort la même année.

Et les 3 compères font d’ailleurs une apparition clin d’œil dans le film, lors de la fête du village :

Pour l’occasion, le morceau original a été réenregistré en version “Old west”, avec guitares acoustiques, violon, banjo et harmonica, dans le plus pur style country & western. On l’entend en fond dans le film, mais cette version est disponible en intégralité :

Les membres de “ce bon vieux groupe du Texas” ont visiblement apprécié l’expérience, comme ils l’évoquent dans ce documentaire, toujours avec cette distance et ce détachement caractéristique :

Un groupe culte, un film issu d’une trilogie qui ne l’est pas moins… 30 ans après, Recycler s’écoute avec toujours autant de plaisir, et un brin de tendre nostalgie.

© Jean-François Convert – Mars 2020

Étiqueté , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

error

Suivez ce blog sur les réseaux