3 albums qui donnent de la voix

Plutôt que parler des chanteurs et chanteuses à voix puissantes, voici une petite sélection de musiques qui privilégient la douceur et les voluptés des harmonies vocales.

Sha La Das, Kadhja Bonet, Mermonte

Sha La Das – “Love in the wind” – 21 septembre

Les Sha La Das, c’est d’abord une histoire de famille : celle des Schalda. Le père Bill et ses fils Will aka Swivs (claviériste de Charles Bradley), Paul (guitariste et choriste de Charles Bradley, leader de Paul and the Tall Trees) et Carmine forment un quatuor intemporel dont les harmonies vocales naviguent entre blues et soul et rappellent les plus grandes heures du doo wop.

“ Notre enfance a été amusante, très jeunes déjà nous formions un groupe vocal ”

Will Shalda
Bill Schalda dans les années 60, et les frères Schalda : Paul, Will & Carmine

Lors de l’enregistrement de l’album Victim of Love de Charles Bradley, le producteur Thomas ‘TNT’ Brenneck (ex-guitariste d’Amy Winehouse) découvre pour la première fois cette touchante alchimie vocale qui unit les Schalda, présents en qualité de choristes. Tommy sait immédiatement que cette étroite harmonie est rare, surtout au sein d’une même famille : à l’instar des Everly Brothers et des Beach Boys, les Sha La Das atteignent cette parfaite justesse.

Outre ce magnifique Those Years are over qui nous transporte littéralement dans la nostalgie des belles jeunes années d’une famille unie, tous les morceaux font preuve de cette superbe alchimie entre les voix, que ce soit Open My Eyes, Just for a Minute ou Okay my love dont le falsetto du début ferait presque penser aux Bee Gees :

Les morceaux oscillent entre soul et pop avec un parfum de Californie des sixties.
Tommy ‘TNT’ Brenneck précise : « Je voulais sortir les Sha La Das du simple genre doo wop… Prendre le vocabulaire de l’harmonie doo wop et l’injecter dans la soul, pour obtenir un registre très soulful comparable aux chansons de The Manhattans ou The Moments ».
Assurément, un album qui prouve que l’été indien existe vraiment si on veut bien écouter la bande son qui l’accompagne.

Bandcamp Chaîne YouTubePage Facebook

Kadhja Bonet – “Childqueen Outtakes” – 17 octobre

Après son deuxième album Child Queen sorti en juin, la californienne Kadhja Bonet publie des outtakes issues de ces sessions. Une voix éthérée qui fait parfois penser à Kate Bush, des ingrédients soul et folk, pour un style indéfinissable.
Sur ce titre The Watch, on croirait entendre des anges :

La chanteuse est également multi-instrumentiste grâce à une formation classique (violon et alto), puis l’apprentissage de la guitare et de la flûte. L’album Child Queen a été écrit, produit, interprété, et même mixé par Kadhja, qui attache une grande importance à cette vision artistique totale.

“Ce disque a écrasé mon ego, je suis surprise d’être encore en vie”

Kadhja Bonet
Kadhja Bonet

Ces outtakes donnent envie de se (re)plonger dans l’album entier et de savourer ce paysage sonore singulier qui invite à l’introspection, au voyage en solitaire.
Après 3 dates en Europe dont le Café de la danse ce 22 octobre, Kadhja Bonet retraverse l’atlantique et continue sa tournée en passant par Brooklyn le 2 novembre.

Chaîne YouTubePage Facebook

Mermonte – “Mouvement” – 17 octobre


Changement radical de style, mais toujours avec de très belles harmonies vocales : Mermonte propose une pop moderne, teintée d’electro. Éparpillé depuis 2014 et la sortie de son dernier album Audiorama, le groupe de musiciens rennais a choisi de se réunir pour ce nouvel opus “Mouvement”, sorti la semaine dernière. Avant l’été était sorti le solaire Acroamatic aux leitmotiv rythmique entêtant, et aux voix aériennes:

Dans un style encore plus percussif, un deuxième extrait est sorti en début de mois. Motorique démarre tranquillement, puis nous emporte dans un tourbillon au rythme effréné, impression renforcée par le très beau clip vidéo, aux superbes travellings :

Actuellement en tournée, Mermonte se produit au point éphémère ce 24 octobre

BandcampChaîne YouTubePage Facebook

La saison est propice aux ambiances nostalgiques et mélancoliques. Sans toutefois sombrer dans la déprime, il est parfois bon, voire nécessaire, de ralentir le rythme, et de se laisser bercer par une musique apaisante, pour retrouver la sérénité.
De Simon & Garfunkel aux Beach Boys, des Beatles à Crosby, Stills & Nash, en passant par ces nouvelles découvertes, les harmonies vocales nous aident aussi à revenir en harmonie avec le monde, en harmonie avec nous-mêmes.

© Jean-François Convert – Octobre 2018

Étiqueté , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.