Un concert qui se transforme en mini-jam

Hier soir en allant écouter le duo Vict’ius, j’ai été invité par les amis Rémi et Victor à pousser la chansonnette et gratouiller quelques cordes…

Rémi et Victor sont deux musiciens que j’ai rencontrés en jams depuis l’automne dernier. Au printemps ils ont lancé le duo Vict’ius avec un premier concert au mois de mai. Des reprises folk, pop, rockabilly, surf-rock couvrant une large période allant des fifties aux nineties.

Hier soir ils jouaient au Melville, un bar du 5ème arrondissement de Lyon où j’ai déjà eu l’occasion de jouer à plusieurs jams. Mais à chaque fois c’était dans la salle du haut, pas dans cette salle en sous-sol que je découvrais hier pour la première fois. Visiblement une ancienne cave voutée qui accueille aussi bien des concerts que des spectacles de Stand-Up.

Après la jam enfiévrée de lundi soir au King Arthur, j’étais venu hier en mode spectateur pour écouter et rien d’autre… Mais bien sûr on ne se refait pas, et lorsqu’on on vous invite à venir prendre le micro et la guitare… difficile de résister !

Sans grande originalité j’ai poussé la chansonnette sur Knockin’ on heaven’s door (quand on me demande de chanter quelque chose, c’est quasiment toujours par ça que je commence)

Toujours dans le classique j’ai poursuivi avec Before you accuse me puis rejoint Rémi sur Misirlou et The wind cries Mary. Et enfin, on s’est risqué à trois sur Brothers in Arms à la demande de Rémi… aïe aïe aïe… que les fans de Dire Straits & Mark Knopfler me pardonnent ! Victor ne connaissait pas les accords et je devais les lui souffler en même temps que je jouais, voire cumuler accompagnement et solo en même temps (oui on l’a faite en LAm et pas dans la tonalité originale SOL#m, c’était déjà assez compliqué comme ça)… sans parler du fait que j’ai pas dû jouer ce morceau depuis des années… bref, le résultat est à la hauteur des circonstances…

Mais le principal est qu’on a passé un bon moment, et qui a été apprécié notamment par Thomas, auteur des vidéos et que je remercie au passage. Toujours un plaisir de jouer même si je sais que je dois bosser plus sérieusement ces morceaux… Wait and See

© Jean-François Convert – Septembre 2022

Étiqueté , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Suivez ce blog sur les réseaux