Premier album de Roseland : “To Save What Is Left”

Le premier album de Roseland est sorti fin mars, en plein confinement.

Des climats hypnotiques, des leitmotiv entêtants, des touches electro et un brin de noisy pop, voilà l’univers musical de Roseland. Des textes mélancoliques, des ambiances intimistes, un univers tourmenté qui s’agite au gré d’humeurs volatiles. Émeline Marceau se dévoile pleinement dans ce projet solo, elle qui joue et chante également au sein du groupe garage-pop Pyramid Kiwi ou dans le duo pop Génial au Japon.

Après un premier EP Behind the Walls en mars 2017, le premier album To Save What Is Left est sorti ce 27 mars, en plein confinement. La release party s’est transformée en vidéo à la maison.

« Le confinement imposé suite à l’arrivée du COVID-19 a quelque peu entaché ma joie.. et mes chances de vous parler du disque ! A défaut de vous présenter le disque en live notamment lors de deux belles release party (à Paris et Bordeaux – finalement annulées), j’ai décidé de vous les présenter en faisant un live dans mon salon, entouré de mon acolyte musicien Benjamin » Mandeau

Emeline aka Roseland

Avant que n’arrive l’épidémie, Roseland avait eu l’occasion de s’enregistrer et se filmer live au studio Cryogène Recording à Bègles en janvier, avec le morceau Those Fairytales :

Suivez les infos de Roseland sur Facebook

Étiqueté , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

error

Suivez ce blog sur les réseaux