Pierre Richard a 88 ans aujourd’hui

Le comédien est né le 16 août 1934. Un de mes acteurs préférés qui a enchanté mon enfance, doublé d’une personne humaniste et bienveillante.

Pierre Richard au festival de Cannes en mai 2015 © Georges Biard / Wikimedia Commons

Monsieur tout le monde

Je l’ai revu hier soir dans Les compères avec toujours le même plaisir. Son duo formé avec Gérard Depardieu dans la trilogie La chèvre – les compères – Les fugitifs reste parmi les plus célèbres du cinéma français. Et même si d’autres acteurs l’ont incarné, le personnage de François Pignon, c’est lui. Sauf dans La chèvre où il s’appelle Perrin. Mais les traits de caractère sont similaires : lunaire, rêveur, fantasque, gaffeur, malchanceux, sensible, tendre, touchant… bref humain.

C’est ce qui je crois l’a rendu si populaire aux yeux du public. Il n’a jamais incarné le héros inaccessible, le jeune premier à qui tout réussit, ou le dur à cuire imperturbable… sauf bien sûr quand il s’agit de se maitriser sur un parking grâce à des années de pratique des arts martiaux…

Plus qu’à l’armoire à glace imperturbable Depardieu, les gens s’identifiaient facilement à Pierre Richard car il pouvait leur arriver les mêmes mésaventures que dans Les malheurs d’Alfred, ils avaient eux aussi leur lot de malchance du style « ça n’arrive qu’à moi ! » comme dans La chèvre, ils voulaient eux aussi protéger leur progéniture comme la douce petite Jeanne dans Les Fugitifs, et malgré une vie parfois remplie de guigne, ils pouvaient eux aussi espérer peut-être un jour rencontrer une blonde longiligne à la robe subtilement échancrée.

Tout le monde se souvient de cette scène culte du Grand blond avec une chaussure noire qui a émut plus d’un adolescent à l’époque. Mais en plus, on se disait qu’il n’était pas forcément nécessaire d’être Alain Delon pour séduire Mireille Darc ! C’est ça Pierre Richard : Monsieur-tout-le-monde à qui il arrive des aventures extraordinaires, et qui parvient à transformer sa poisse en moment de pure poésie, comment ce final magnifique de La chèvre. Une fin dont je ne me lasse pas et à partir de laquelle j’avais enregistré la superbe musique de Vladimir Cosma sur cassette, à partir de la télé :

Un fin mélomane

Et question musique, il s’y connait Pierre Richard. Si on apprend dans un numéro d’Apostrophes en 1989 qu’il a joué de la trompette (dans les bordels de Valenciennes !), c’est surtout à travers quelques unes de ses interventions récente sur les réseaux sociaux que j’ai réalisé son rapport étroit à la musique.

La musique de film d’abord. Devenu réalisateur Pierre Richard a connu une relation privilégiée avec Vladimir Cosma, qui a été, en quelque sorte, son meilleur couturier musical, comme il l’explique dans ce podcast du Musée Sacem animé par Stéphane Lerouge, et diffusé en avril 2021 :

Dans le deuxième épisode sont évoquées ses années 80, d’autres expériences dans la variété, d’autres aventures musicales, notamment avec ses fils, Christophe et Olivier Defays, ou encore avec Christophe Barratier et Reinhardt Wagner sur Faubourg 36 :

Et puis à l’automne dernier, à l’occasion du centenaire de la naissance de Georges Brassens, il a partagé cette photo, agrémentée d’une anecdote touchante :

Pierre Richard et Dire Straits !

Enfin, comment ne pas jubiler en voyant cette vidéo devenue culte au sien de la communauté des fans de Dire Straits dont je fais partie ? Pierre Richard invité par le tribute band ‘Telegraph Road’, et mimant Sultans of swing, avec bandana inclus… plus de 2 millions de vues !

L’auto-dérision a toujours accompagné Pierre Richard, en même temps qu’une sincérité non feinte dans ses publications qui témoignent toujours d’une grande sensibilité et une bienveillance évidentes. Un humaniste sans aucun doute, un immense comédien, et une personne qu’on rêve de rencontrer… pour parler musique, cinéma, ou tout simplement de la vie. Qui sait ? un jour peut-être… Bon anniversaire Pierre !

© Jean-François Convert – Août 2022

Étiqueté , ,

2 commentaires sur “Pierre Richard a 88 ans aujourd’hui

  1. On peut le rencontrer dans sa cave (à vin) du côté de Gruissan.

    Toujours sympa, le vigneron et accessoirement acteur.

    1
  2. merci Jean-François! Nous aussi nous l’adorons!

    1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Suivez ce blog sur les réseaux