Sweet Gum Tree : entre psyche-folk et new wave planante

Arno Sojo alias Sweet Gum Tree sort son nouvel album ‘Silvatica’ le 26 novembre. Un mélange de plusieurs influences.

© Anne Marzeliere

Un album aux atmosphères multiples

Le multi-instrumentiste angevin Arno Sojo œuvre sous le nom de Sweet Gum Tree depuis plus d’une décennie, fidèle à une élégance résolument british. Son nouvel album Silvatica, prévu dans les bacs le 26 novembre, est au carrefour de plusieurs influences. La track list alterne ballades folk acoustiques (Lifelines, Natural highs) et ambiances planantes voire indiennes (A bright interval), mystérieuses (Edgewise) ou à tendance New wave (Exposure).

le clip de Lifelines est illustré avec des collages réalisés par Charlie Stopford, affichant avec nostalgie des souvenirs londoniens, dont cette session en forme de pèlerinage aux studios Abbey Road.

L’ombre du ‘Quiet beatle’

Et qui dit Abbey Road, dit forcément Beatles. Mais s’il y a un des 4 de Liverpool dont on sent plus particulièrement l’influence ici, c’est bien George Harrison. Le titre d’ouverture A Bright Interval distille des sonorités évocatrices du travail du ‘Quiet Beatle’ période Wonderwall Music, avec un sitar proeminent.

Le clip a été mis en images par la réalisatrice Salomeja Marcaus. Le personnage principal, sous les traits du leader de Sweet Gum Tree, parcourt le monde accompagné de sa guitare et transforme les émotions sur les visages des personnes rencontrées. Autant d’éclaircies, donnant son titre au morceau, se produisent dans le ciel. Parmi les pays visités nous retrouvons évidemment l’Inde, et ainsi ce lien filial évident avec Harrison.

Des pauses musicales

Plusieurs instrumentaux viennent rompre le schéma chansons classiques : Oceania et The kiss mêlent bruitages bucoliques et arpèges de guitare ou nappes de synthés typiques ambient-music. Comme des sortes de pauses dans le tourillon de l’actualité. Une façon de s’arrêter, de respirer, pour mieux savourer la chanson suivante.

Fidèle à la démarche hétéroclite de l’album, Le morceau-titre Silvatica oscille entre pop planante et ambiance jazzy. Enfin, Serenader et Utopia jouent sur un registre feutré piano-voix. Et le disque se clôt sur des accords majeurs joués à l’orgue. Une fin ouverte qui laisse libre cours à l’interprétation de chacun, tout comme la pochette qui ne dévoilera pas sa signification, laissée à l’appréciation de l’auditeur.

Silvatica de Sweet Gum Tree sort le 26 novembre. Toutes les infos sur le site et les réseaux sociaux :

© Jean-François Convert – Octobre 2021

Étiqueté , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Suivez ce blog sur les réseaux