Jerry Lee Lewis est décédé

On a appris hier, 28 octobre, la mort de Jerry Lee Lewis, légende du rock’n’roll et surnommé le ‘Killer’.

© Maurice Seymour / Domaine Public via Wikimedia Commons

Jerry Lee Lewis s’en est allé rejoindre les autres étoiles du rock’n’roll : Elvis Presley, Chuck Berry, Sister Rosetta Tharpe, Buddy Holly, Fats Domino, Little Richard, Eddie Cochran… impossible de les citer tous-tes. Parmi les pionnier-es du rock, il semble bien que Wanda Jackson soit la dernière en vie maintenant.

Très sincèrement, je connais peu la carrière et discographie de celui qu’on surnommait le « Killer ». La seule de mes chroniques où je l’ai évoqué ne le concernait pas directement, mais faisait référence à l’évènement qui a forgé sa légende. Une des anecdotes célèbres du rock’n’roll, mais qui malheureusement comporterait un aspect peu reluisant du bonhomme :

Malgré tout, on est forcé de lui reconnaitre un charisme indéniable, un sens du rythme endiablé, et un talent de showman extraordinaire. Le piano n’a plus jamais sonné pareil après lui, et si on parle souvent de guitar-heroes, de performances vocales qui donnent le frisson, ou de batteurs virtuoses et puissants, on est moins enclin à déifier les pianistes dans le rock.

Il n’est certes pas le seul dans le domaine, mais Jerry Lee Lewis a clairement donné ses lettres de noblesses rock’n’roll aux 88 touches noires et blanches, et on se souviendra de lui comme celui qui a su enflammer le piano, au propre comme au figuré !

Ironie du sort, j’ai reçu hier le livre de Rodolphe aux Éditions du Layeur : Rock’n’Roll en 150 figures.

Comme un signe pour nous rappeler que les légendes ne meurent jamais vraiment.

© Jean-François Convert – Octobre 2022

Étiqueté , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Suivez ce blog sur les réseaux