Ça tourne pour Céline Mauge dans ‘Ça tourne à Saint-Pierre-Et-Miquelon’

Retour sur le film ‘Ça tourne à Saint-Pierre-Et-Miquelon’ sorti sur les écrans ce mercredi 25 mai, et que je suis allé voir en salle hier soir.

Pourquoi ce film ?

Avant d’être passionné de musique, j’ai longtemps été cinéphile. C’était essentiellement durant mes années collège, un peu moins lycée, et puis c’est revenu pendant mes études d’audiovisuel et ma Licence de Cinéma. Mais je dois reconnaitre que je ne vais plus beaucoup au cinéma. Je regarde essentiellement des films chez moi. Et la crise sanitaire n’a pas arrangé les choses. Alors quand j’y vais, c’est souvent pour une attente particulière, à propos d’une histoire singulière, d’un réalisateur ou d’une réalisatrice que j’affectionne spécifiquement, ou bien d’un acteur ou d’une actrice…

Dans ce cas précis, c’était à la fois pour la première et la troisième raison, car j’avoue que je ne connaissais pas le réalisateur Christian Monnier. J’ai toujours adoré les films avec mise en abyme, le cinéma qui parle du cinéma, le « méta-cinéma » comme disaient les profs à la fac, les clins d’œil entre réalité et fiction, la sensation de ne plus très bien savoir quand on est dans une histoire inventée ou à la limite d’un documentaire, voire presque sur les terres de la télé-réalité. Et un scénario comme celui de Ça tourne à Saint-Pierre-Et-Miquelon ne pouvait que m’accrocher : l’histoire du tournage d’un film, dont le personnage principal, une actrice nommée Céline Mauge est incarnée par… Céline Mauge.

Céline Mauge © Sarah Robine

C’est là qu’intervient la deuxième raison : oui j’avoue que je suis allé voir ce film avant tout pour la craquante Céline Mauge que j’avais eu le plaisir d’interviewer l’année dernière pour franceinfo à l’occasion de la sortie de son album…. comment ça c’est compliqué ? vous vous y perdez ? C’est pourtant simple : l’actrice Céline Mauge (la vraie) est également autrice-compositrice-interprète sous le nom de scène Laughing Seabird et a sorti son deuxième album The transformation place le 28 mai 2021. Album, dont deux morceaux figurent sur la Bande originale du film Ça tourne à Saint-Pierre-Et-Miquelon dans lequel elle incarne une actrice qui s’appelle Céline Mauge (le personnage) qui elle-même tourne un film dont le scénario ressemble étrangement à sa vie…(la vie du personnage Céline Mauge hein, pas de la vraie…). Quand on vous dit que c’est simple…

Une comédie rafraichissante

Au delà de toutes ces considérations, le film est avant tout une bouffée d’air frais au sens propre comme au sens figuré. Le décor de Saint-Pierre-Et-Miquelon offre des paysages qui donnent vraiment l’envie d’aller découvrir cet archipel. Un coin de la planète visiblement encore plutôt préservé, où l’Homme n’a pas encore tout recouvert de béton, et où plusieurs espèces animales peu connues (voire mystérieuses, mais on n’en dit pas plus) peuvent vivre sans être (trop) dérangées. Et Les images donnent à ressentir les embruns.

Côté cinéma, enfin un film qui prend le temps, où le montage n’enchaine pas les plans à toute allure, où on peut se poser, écouter, regarder, sourire, rire… Le jeu des actrices et acteurs est naturel et empathique, les seconds rôles sont bien croqués, les clins d’œil savoureux (le T-Shirt Beatles ne m’a pas échappé), l’histoire qui se mêle au scénario du film dans le film, une atmosphère à la fois poétique et empreinte de douce folie avec des passages quasi-surréalistes (la chorale, l’overdose de morue)… le tout accompagné par de superbes musiques, aux ambiances entre country-Americana et Irlande-celtique, auxquelles s’ajoutent des chansons… de Céline.

Comédienne et chanteuse

Si Céline Mauge est comédienne et actrice de doublage (la voix de Meredith Grey dans Grey’s Anatomy c’est elle, tout comme les voix de deux Totally Spies), elle est également chanteuse, et le film donne l’occasion de l’entendre à deux reprises : dès le générique début avec le morceau sur-vitaminé Karmen Kérozen, et dans le dernier tiers du film avec une version épurée guitare-voix de Sailor song, une composition de Ricky Lee Jones. Cette « Chanson de marin » interprétée dans un bar de cette île du bout du monde y trouve toute sa place, et Céline la chante merveilleusement bien en s’accompagnant seule à la guitare. Sur l’album The transformation place, elle en avait enregistré une version tout aussi remarquable, mais beaucoup plus étoffée au niveau des arrangements :

Actrice, autrice, compositrice, interprète, musicienne… et dire qu’elle a d’abord commencé par la danse ! Céline Mauge alias Laughing Seabird alias Céline Mauge porte le film par sa présence, ses émotions, ses chansons, et son sourire auquel il est impossible de résister. Allez voir ce film, si vous ne craquez pas pour Saint-Pierre-Et-Miquelon, vous craquerez forcément pour elle.

Et vous pouvez la retrouver sur scène, notamment le mercredi 1er juin à L’Archipel

© Jean-François Convert – Mai 2022

Étiqueté , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Suivez ce blog sur les réseaux