Bordelophone

Avec un nom pareil, on sait d’avance que ça ne va pas être facile de cataloguer musicalement ce groupe… et tant mieux !

La musique est faite pour être mélangée, malaxée, triturée…et c’est ce que fait cet ensemble de 4 musiciens, dont on ne sait s’il emprunte plus au jazz ou au rock.

La façon dont il se définit est savoureuse :
« BORDELOPHONE [n.m] : Machinerie complexe qui fait passer des ondes acoustiques dans des tuyaux de cuivre, des cordes et des peaux tendues pour transformer celles-ci en un joyeux bordel. »

Essentiellement instrumentale, la musique de Bordelophone s’aventure aussi parfois dans des textes surréalistes qui évoquent différentes spécialités de charcuterie dans Le jambon de Bruxelles, et son ambiance à mi chemin entre la Mano Negra et les Red Hot Chli Peppers. Au chant un certain Sanseverino

Preuve que l’éclectisme est maître-mot dans ce disque, on navigue allègrement entre une « Berceuse africaine » délicieusement jazzy, et des morceaux aux limites du hard-free-jazz

Mais le plus surprenant est le changement soudain de couleur musicale au sein d’un même morceau. Sur State of emergency, on démarre avec des riffs et le chant qui lorgnent vers le metal en intro, puis on glisse vers une ambiance funky-lounge, avant un solo de guitare que n’aurait pas renié Zappa ou Jimmy Page, avant que le trombone et les effets sonores ne reviennent prendre le dessus.

Très beau son de guitare bluesy sur Remember, groove imparable sur 4 4 5 ou sur Space invaders, ambiance festive et déboussolée sur le bien nommé Bordelophonisation, expérimentation sonore aux accents prog sur Apollo 13, riff funk-rock sur le retour du Jambon de Bruxelles…..

C’est cette constante instabilité qui met tous les sens en éveil, et nous embarque dans un univers de « joyeux bordel », mais tellement jouissif !

Groove rock ? Punk jazz ?…peu importe, c’est du Bordelophone !

L’album éponyme est sorti à l’automne 2018
Retrouvez toutes les infos sur leur page ou sur leur site

Étiqueté , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

error

Suivez ce blog sur les réseaux