Samarabalouf : un trio déjanté plein d’entrain et optimiste

Le trio acoustique Samarabalouf a sorti son nouvel album No Future en septembre. Une musique énergique et revitalisante.

« French world music – Tendance Manouche » voilà comment Samarabalouf  définit sa musique. François PETIT, virtuose de la guitare, a trouvé les complices à sa mesure que sont Léo Ferdinand Cornélius MATHIEU : violon / mandoline et Phyllipa SCAMMELL : contrebasse / violoncelle.

No Future, le titre du nouvel enregistrement n’a pas été choisi par hasard. François PETIT et sa bande font, en effet, un clin d’œil à la saga punk osant même un Tango Pogo déjanté. Les «détournements» ne s’arrêtent pas à ce coup d’audace puisqu’ils emportent la bonne vieille tarentelle, rebaptisée Tarantella vers les rythmes si pittoresques du swing. D’un titre à l’autre, les cordes se répondent et se complètent et quand la voix intervient – sous forme d’onomatopées ou de fredonnements -, elle devient une sorte d’instrument supplémentaire. L’album est composé de 10 morceaux instrumentaux et 3 titres chantés : Ma vie, La cuisine et Mambo bateau.

Et le texte accompagnant le projet rend la démarche limpide :

« La grande héroïne d’aujourd’hui c’est Greta Thunberg, une jeune fille de 15 ans. Les héros de demain sont ces jeunes qui ont compris pourquoi le monde est devenu ainsi et qu’il va falloir s’adapter, faire de leur imagination et de leur énergie une arme afin d’avoir un avenir meilleur.

Nono Future, inventé par Samarabalouf, est un personnage fictif qui va dans cette direction. Ce jeune personnage est le fil rouge de cet album. Nono Future est un héros ordinaire, un grand adolescent. Il découvre la vie, la vie sociale, la vie amoureuse. Il a appris l’Histoire, les guerres, la mondialisation. Il découvre l’héritage que nous a laissé le 20ème siècle, ses bienfaits mais aussi ses conséquences. La Terre que l’on vide de ses richesses, les inégalités, le réchauffement climatique, la surconsommation, la démographie galopante et ne peut se résoudre à cette fatalité que lui prône son entourage adulte et les médias.

Non au No Future. L’avenir est devant lui, ou plutôt devant eux. Car Nono Future symbolise avant tout cette jeunesse bouillonnante qui doit rester pleine d’espoir, d’imagination, de travail et d’énergie.

Les erreurs passées sont faites, ce ne sera plus comme avant, qu’importe, l’avant il ne l’a pas connu. C’est à la nouvelle génération que va incomber de reconstruire un nouveau monde, de nouvelles façons de penser, de faire. Les Nono Future ce sont nos enfants et leurs futures progénitures aussi.

A nous d’être capables maintenant de leur transmettre de vraies valeurs, de les aider et de les soutenir dans cette longue marche que sera leur construction sur notre planète. Suite à l’épreuve que le monde vient de traverser avec le Covid-19, il devient essentiel de rassembler nos forces, repenser l’avenir et surtout garder l’espoir. »

No-No Future
L’album No Future est sorti le 18 septembre chez ArtDisto / L’Autre Distribution

Une musique à la fois revigorante et porteuse d’un message optimiste, positif et volontariste. On en a bien besoin en ce moment. Reprenez des forces avec Samarabalouf !

Retrouvez toutes les infos sur Le site officiel ou La page Facebook

Infos via Caroline Sin-Séo

Étiqueté , , , ,

1 commentaire sur “Samarabalouf : un trio déjanté plein d’entrain et optimiste

  1. 😍Quel plaisir de vous voir toujours aussi déjantés et brillants dans ce clip, contente de lire l’histoire relatée dans « no futur », j’écouterai le CD mieux éclairée à présent.
    Cordialement Marie Christine du Nord ( Soeur de Serge)

    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

error

Suivez ce blog sur les réseaux