Quintana Dead Blues Experience : un one man band blues-rock aux couleurs grunge et electro

Les premiers bluesmen jouaient souvent seuls, rarement en groupe. Pour étoffer leur musique, certains avaient développé des astuces leur permettant de jouer simultanément plusieurs sons : des grelots aux chevilles ou aux poignets, l’harmonica sur un support autour du coup, un pied tapant une grosse caisse, ou simplement une capsule de Coca collée sous la chaussure comme John Lee Hooker, afin de renforcer le rythme !

Depuis, la technologie a largement évolué et offre maintes possibilités (séquenceurs, loopers, boites à rythmes…) pour un « One man band », mais la démarche reste la même : assumer et retranscrire la solitude du songwriter, mais en grossissant le son par quelques artifices, sans trahir l’énergie brut de décoffrage.

C’est exactement dans cet état d’esprit que s’inscrit Piero Quintana avec Quintana dead blues experience. Seul sur scène avec sa guitare et une vieille Groovebox MC909, il distille un blues-rock à l’urgence sauvage, mâtiné de touches electro.

Le single Stranger, premier extrait de l’album Older, sorti en 2018 :

Les morceaux sont le plus souvent basés sur des riffs entêtants, une voix qui évoque aussi bien le blues, le rock, ou Depeche Mode, que l’artiste affectionne autant que les piliers du classic rock.
Les ambiances crépusculaires côtoient des passages carrément « right in your face », et souvent au sein d’une même chanson :

Un côté parfois sombre qui s’aventure aussi sur les rives du grunge. Et toujours cette énergie qui donne l’impression d’entendre un groupe complet.

Une musique à vivre en live, assurément.

Retrouvez justement les dates de concert et toutes les infos sur le site ou la page Facebook
Découvrez d’autres morceaux, la chaîne YouTube

Infos via Dominique Marie

Étiqueté , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.