Merci monsieur Tavernier

Bertrand Tavernier est décédé ce 25 mars. Souvenir d’une brève rencontre.

30 mars 2010 Salon du livre de Paris. © Georges Seguin / Wikimedia Commons

J’ai rencontré brièvement Tavernier en 1995 lors d’une soirée pour les festivités des 100 ans du cinéma. J’avais même des cours de licence avec Thierry Frémeaux à l’époque.

Lors de cette soirée, on se retrouve à discuter au milieu de plein de gens, et Tavernier est là. Mon père qui ne manque pas de culot, l’aborde et lui dit que je travaille dans le son (je suis en licence de cinéma et ai commencé mon premier CDD à Euronews depuis quelques mois), des fois qu’il aurait des contacts, voire du boulot…
La honte ☺️😄

Je ne me souviens même plus exactement ce qu’a répondu Tavernier, mais c’était plus d’ordre vague et général à propos du cinéma. Mais ce dont je me souviens c’est de quelqu’un d’extrêmement doux, simple, et abordable.

Un amoureux du cinéma, un immense cinéphile, et un réalisateur qui m’a fait vibrer à de nombreuses reprises. Parmi plusieurs de ses films, je pense instantanément à Autour de minuit et sa déclaration d’amour au jazz, à la musique, à l’art. Une sorte d’écho au Bird de Clint Eastwood, autre film figurant dans mon panthéon personnel.

Merci monsieur Tavernier. Je n’ai pas percé dans le cinéma, mais j’écris quotidiennement sur ma passion de la musique. Et mes jeunes années de cinéphile se rejoignent ici, au carrefour de ces deux arts qui continuent encore de m’apporter des étoiles dans les yeux.
Et parmi les cinéastes qui ont contribué à mon amour du cinéma, vous occupez une place de choix.

© Jean-François Convert – Mars 2021

Étiqueté , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Suivez ce blog sur les réseaux