Mathis Haug et Benoit Nogaret rendent hommage à Doc Watson

Ce 9 avril sort ‘Here’s to you Mr Watson’ par le duo Mathis Haug et Benoit Nogaret. Un EP 6 titres, premier volet d’un album qui sortira début 2022. Enregistré face à face, 100% live.

© Pierre-Emmanuel Coste

Deux amis de longue date

Après Kiss my grits sorti en début d’année, Mathis Haug revient avec un nouvel EP, cette fois en duo, en compagnie d’un ami de longue date : Benoit Nogaret. Ces 2 passionnés de guitare acoustique et de musique américaine authentique, ont commencé à jouer ensemble autour de la table de la cuisine, il y a plus de 20 ans. À cette époque, Benoît travaille comme facteur et profite de chaque moment pour améliorer son jeu de guitare et se battit une réputation de fin guitariste. Mathis prend la route et joue avec ses propres groupes et collabore avec des artistes majeurs dont Big Daddy Wilson, Jean-Jacques Milteau, Eric Bibb, la chanteuse marocaine Oum, la légende amérindienne Pura Fé… et enregistre 5 albums solo, dont Wild country en 2017.

Ils restent en contact et, entre deux tournées, s’échauffent les doigts en travaillant sur des chansons principalement issues du blues acoustique et du folk-rock : Big Bill Broonzy, Leadbelly… et Doc Watson. En écoutant ses disques, ils  réalisent  que ce dernier a enregistré la plupart des chansons sur lesquelles ils travaillent : Whiskey Before Breakfast, Nashville Blues, Banks of Ohio, Rock, Salt and Nails, Little Sadie

Un projet évident

C’est ainsi que leur premier enregistrement commun après 25 ans de musique et d’amitié devient un projet hommage au Doc. Here’s to you Mr Watson a été enregistré face à face, en direct dans le studio, dans l’esprit des enregistrement du maître.

« Piochez un titre au hasard dans l’immense répertoire de la musique traditionnelle américaine, vous avez de fortes chances d’entendre une version du Doc. Ce fût une évidence pour nous de revisiter son répertoire, le plaisir de jouer une musique conviviale, d’ouvrir un dialogue avec d’autres musiciens à l’heure d’internet et de faire connaitre ce maitre à une nouvelle génération »

Mathis Haug et Benoit Nogaret

Juste deux guitares et une voix

Sur Roll on Buddy, Worried Blues et The Cuckoo Bird, les guitares acoustiques interagissent en réponse à la voix de Mathis, développant un son unique qui s’est forgé au fil des années à jouer autour de la table de la cuisine, dans les fêtes de famille et les festivals. Sur tous les morceaux, Benoit est mixé à gauche et Mathis à droite, ce qui correspond à leur position dans la plupart des vidéos

Sur la ballade meurtrière Little Sadie, la guitare de Benoit joue les mélodies et les solos qui s’envolent, tout en apportant de la tension à l’histoire du meurtre qui se déroule. La rare ballade Rock, salt and nails (dont il n’existe qu’une belle version disponible sur le Web), raconte la désillusion et la déception amoureuse et met en valeur la voix soul de Mathis. Liza Jane est l’une de ces chansons Good time que Doc aimait jouer pour faire vibrer son public :

Des instruments additionnels

L’idée de rendre hommage à Doc Watson tient en premier lieu au plaisir de jouer ses chansons. Proposer ce répertoire permet de faire connaitre ce musicien trop méconnu, de mettre en avant les thèmes abordés dans les chansons : les murders ballads, le mal du pays, l’amour, l’alcool, les chansons de mineurs ou les hobo’s songs. Toutes les chansons de Doc Watson peuvent être abordées de diverses manières : à la guitare, au violon, à la mandoline, au banjo…Ce pourquoi ils ont pris plaisir à convier Christian Séguret, musicien émérite de Bluegrass (qui a notamment interviewé Doc en personne) pour enregistrer sur deux titres au violon et à la mandoline, cette dernière ayant appartenu à Ralph Rinzler.

Une référence dans la musique américaine

Arthel « Doc » Watson est un musicien américain, né le 3 mars 1923 à Deep Gap, Caroline du Nord, et décédé le 29 mai 2012. Doc Watson perd la vue à un an, mais cet handicap, loin de l’affaiblir, fait de lui un être exceptionnel, doté d’une sensibilité hors-norme et d’une grande humilité :

« Mon père m’a mis au travail et cela m’a fait me sentir utile, témoignera t’il plus tard. Il m’a fait savoir que le simple fait que j’étais aveugle ne signifiait certainement pas que j’étais impuissant. C’est lui qui m’a fabriqué mon premier Banjo avec la peau de notre chat récemment décédé, mais c’est à l’institut pour aveugle de Raleigh à l’âge de 13 ans que j’ai découvert mon premier véritable amour musical: la guitare. »

Doc Watson

« Doc » était un formidable chanteur multiinstrumentiste, maitrisant avec brio la guitare, le banjo et l’harmonica. Sa voix de baryton et sa technicité instrumentale lui ont permis d’aborder un répertoire musical hérité de sa famille d’origine et de la communauté locale, et des chansons qu’il pouvait entendre à la radio: country, blues, jazz et folk songs. Il commence alors à se produire dans les rues de Lenoir et de Boone, et c’est là qu’il sera repéré et invité à se produire lors d’un show radio. Le présentateur jugeant son nom trop long demande au public de lui trouver un surnom. Une femme l’interpella et cria «appelez-le Doc»!

“When you hear Doc Watson singing ‘Amazing Grace’, something else enters the room.”

Ben Harper

Après avoir joué quelques temps de la guitare électrique, il suit les conseils du musicologue Ralph Rinzler et se consacre exclusivement aux instruments acoustiques. Ce dernier produit l’album Old Time Music at Clarence Ashley’s qui le propulse sur la scène naissante du folk revival, et qui lui permet alors d’effectuer une prestation remarquée au Newport folk festival. Sa carrière est lancée.

11 Juillet 2009 © boonejag75 / Wikimedia Commons

La musique fait partie intégrante de la famille Watson, et son fils Merle l’accompagne sur scène pendant de nombreuses années avant de décéder dans un accident en 1985. Il partage ensuite la scène avec son petit fils Richard, le fils de Merle.

« Quand mon fils Merle et moi avons commencé, se souviendra Doc quelques années plus tard, nous avons appelé notre musique « traditionnelle plus », c’est-à-dire la musique traditionnelle de la région des Appalaches ainsi que tous les autres styles que nous étions d’humeur à jouer. »

Doc Watson

Tout au long de sa carrière, Doc Watson enregistra les chansons par dizaines, en studio et en concert, nous léguant par là même un héritage inestimable.

Un EP et des concerts

Mathis Haug & Benoit Nogaret – Here’s to you Mr Watson – Sortie le 9 avril 2021 sur les plateformes digitales comme Spotify, Itunes, Deezer, etc…

1- The cuckoo bird (trad) °°°
2- Roll on buddy (trad)*
3- Worried blues (trad) °°°
4- Rock, salt and nails (Utah Philipps)
5- Liza Jane (trad)
6- Little Sadie (trad)

Mathis Haug: guitare et chant
Benoit Nogaret: Guitare et basse sur *
Christian Séguret: Violon et mandoline sur °°°
Enregistré au studio Studiomatik par GuyrOOts en Février/mars 2021
Graphisme: www.woomstudio.com

Contact promo et concerts mathishaug@gmail.com tel: +33 675 230 758

  • 17 Juillet : Festival de Durfort (30) 
  • Septembre (jour à confirmer) : Festival de la guitare de Montpellier (34)
  • Octobre (jour à confirmer ) : Festival Buc & Blues (78) 
  • Octobre (jour à confirmer ) : Nîmes métropole Jazz Festival 30
  • Novembre (jour à confirmer) : La péniche Spectacle (35) 
Étiqueté , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Suivez ce blog sur les réseaux