Bai Kamara Jr embrasse ses racines africaines avec “Salone”

Entre Europe et Afrique, Bai Kamara nous offre un blues qui voyage et se nourrit de folk et de rock, quelque part entre Keziah Jones et John Lee Hooker.

Cliquez sur la pochette pour lancer la playlist de l’album

Bai Kamara est originaire de Sierra Leone, qui se dit “Salone” en krio (langue créole parlée en Sierra Leone), d’où le titre de l’album. Mais il vit actuellement à Bruxelles, après avoir passé son enfance et adolescence en Angleterre.

« Mon parcours musical et artistique me conduit maintenant à cette étape essentielle de ma carrière où le projet « Salone » me permet enfin une plongée dans mes racines africaines et plus spécifiquement dans celles de la Sierra Leone, mon pays d’origine. »

Bai Kamara Jr

Cette dualité entre Afrique et Europe a forgé son identité individuelle et musicale.

« J’ai été prédestiné à vivre mon enfance, mon adolescence et ma vie d’adulte entre deux continents, l’Afrique et l’Europe, mais les sons et les rythmes africains ont toujours vécus en moi »

On entend des influences qui vont aussi bien de Ali Farka Touré à Keb Mo, mais évoquent aussi parfois Keziah Jones. Et même une tonalité à la JJ Cale avec la voix doublée sur The Rest of Everything. La guitare se fait râpeuse sur Fortune, vaporeuse et plaintive dans Naked Girls on the Merry-Go-Round, ou groovy sur Lady Boss

Bien que l’album se présente sous le nom Bai Kamara Jr & The Voodoo Sniffers, le musicien joue tous les instruments et chante toutes les voix. Une voix qui par certaines intonations fait penser à John Lee Hooker. La tradition du blues était une évidence pour l’artiste.

« Artistiquement, la réalisation de cet album a été une introspection spirituelle, joyeuse, rafraîchissante et gratifiante. J’y ai mis tout mon âme et mon cœur. Naturellement, le blues s’est présenté comme une évidence pour me permettre d’exprimer mes sentiments et mes inspirations musicales pour ce voyage aux racines de mon héritage africain »

Des structures pur blues classique sur Some Kind of Loving Tonight ou Black Widow Spider, aux ballades folk plus mélancoliques comme Homecoming et Riverboat Blues, en passant par des couleurs créoles sur Morning School Run Blues ou Cold Cold Love, les ambiances nous invitent à traverser les continents, et à emprunter ces bateaux le long de fleuves lointains, tel un African Queen qui nous ramènerait aux sources du blues.

Un album cosmopolite, à savourer entre deux rives, comme un pont entre l’Europe et l’Afrique.

bai-kamara-jr-salone
L’album Salone de Bai Kamara Jr est sorti le 24 janvier
chez Mig Music / UVM

Bai Kamara sera en concert le 14 Mars au MERIDIEN Etoile à Paris

Retrouvez les infos et toutes les dates sur le site officiel

Infos via Sophie Louvet / Bruno Labati

Étiqueté , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

error

Suivez ce blog sur les réseaux