Une rentrée musicale “frenchy” aux couleurs internationales

De nombreux artistes français, jeunes ou moins jeunes, n’ont rien à envier à leurs homologues anglo-saxons. Que ce soit dans la langue de Molière ou pas, ils sont capables de produire une musique digne des stars internationales, et ne se cantonnent pas à la chanson : rock, jazz, fusion, blues, musique de film, hip-hop, soul, rap, folk…tous les styles planétaires sont représentés dans l’hexagone. Tour d’horizon de quelques coups de cœur français de cette rentrée musicale.

The Very Small Ochestra – Gagarine ! – 28 septembre

Groupe à géométrie variable, The Very Small Orchestra (qui une fois sur scène devient souvent The Very BIG small Ochestra, avec extension de musiciens) navigue entre rock, blues et country, avec des textes en français, en anglais, et parfois même en basque ! Au départ un trio, puis rapidement quatuor : Kiki Graciet (harmonica), Don Rivaldo Tuti Corto (violon), Vincent Bosler (guitare et chant) et Jérôme Bertrand (contrebasse) alternent compos et reprises diverses. Pour plus de volume et réveiller les voisins, ils invitent les copains à venir les rejoindre sur scène : Denis Barthe (ex-Noir Désir) à la batterie, Pascal Lamige à l’accordéon, Guillaume Schmidt au saxo ou encore Léa Lemeur au steel drum.

Leur troisième album Gagarine! (écrit en alphabet cyrillique sur la pochette), agrémenté de la superbe bande originale du film “Fishing in the Moonlight” de Christian Monnier, est sorti le 28 septembre. On y retrouve leur énergie, à travers des morceaux originaux ( Slow surfin, Hitzek, Les fils de Poutine, Kitchen floor…) et des reprises singulières de standards du rock : Light my fire des Doors, Small town boy de Bronski Beat, ou Ride on d’AC/DC, le tout en version folk !

Un métissage de cultures et de styles musicaux comme en atteste cet inédit :

Quand l’Europe Centrale côtoie l’Amérique du Sud ou les Etats-Unis, quand vous entendez du hard rock joué en folk, ou que la valse se mélange au grunge, c’est que vous êtes en train d’écouter The Very Small Ochestra !

Site WebChaîne YouTubePage FacebookShow Case au Paprika le 18 octobre

Six Ring Circus – 28 septembre

Qui a dit que le prog-rock était passé de mode ? Bon d’accord, on va éviter de ressortir les tenues aux manches larges et pattes d’eph, les maquillages glam outranciers, et les scénographies théâtrales pompeuses. Mais pour ce qui est de l’inventivité musicale, la porosité des genres qui ose mélanger du jazz, du rock, du funk, et la virtuosité jamais démonstrative mais toujours au service de la musique, alors là banco !

Vous aimez les arabesques complexes de la première période de Yes, le funk de Jamiroquaï, le hip-hop d’Herbie Hancock, et un soupçon de Marcus Miller ? Et surtout, vous ne vous limitez pas à ça, mais vous êtes ouvert à toute incursion musicale surprenante ? Alors dans ce cas, c’est sûr, vous allez aimer Six Ring Circus ! Leur premier album est sorti le 28 septembre.

Site WebChaîne YouTubePage Facebook Sortie d’album aux disquaires

Fred Nevché – Valdevaqueros – 21 Septembre

Totalement différent, Fred Nevché, tour à tour musicien, slammeur, et professeur de français, nous embarque dans un univers où poésie et ressenti se mélangent. La musique n’est là qu’en soutient de très beaux textes qui nous invitent à nous redécouvrir nous-mêmes et le monde qui nous entoure. Après un premier extrait avec Le besoin de la nuit sorti en juin, l’album Valdevaqueros est disponible en intégralité depuis le 21 septembre, dont ce très beau clip, L’océan :

Site WebChaîne YouTubePage FacebookConcert le 11 décembre au point Éphémère

Stéphane Portelli – Sur le fil

Pour son 4ème album Sur le fil, le gardois Stéphane Portelli distille une musique sensuelle et charnelle teintée de blues, de rock et de pop. Un power trio qui laisse la part belle aux riffs et solos de guitare. On ressent des influences de classic rock anglais, mais on perçoit également une parenté avec un Louis Bertignac par exemple, tant dans les intonations de voix, que dans les textes.

L’album est sorti il y a déjà quelques mois, mais Stéphane Portelli le présente actuellement en live. Et ses concerts sont autant d’occasions de jammer sur du blues avec des chanteuses comme par exemple à Maugio avec Cathy Bonfiglio il y a quelques jours :

Site WebChaîne YouTubePage FacebookConcert le 5 octobre à Dieulefit

Philippe Cohen Solal – Paradis Artificiels -12 octobre

Changement d’univers avec Paradis artificiels, un projet qui sort de l’ordinaire. Connu notamment pour avoir initié, entre autres, le “Gotan project”, Philippe Cohen Solal nous propose ici une revisitation des poèmes parmi les plus lumineux et solaires de Charles Baudelaire, nimbée d’orientalisme du 19e siècle, et l’ensemble pensé comme une bande son du Club des Hachichins de Théophile Gautier. Tout un programme!

Un melting-pot (sans mauvais jeu de mots, étant donné le thème de l’œuvre) de pop parfois sautillante ou plus sombre, d’électro hypnotique, de musique orientale, parfois à la frontière du lyrique. Des textes en plusieurs langues, parlés ou chantés, c’est selon. Une atmosphère singulière et envoûtante qui nous emmène dans les vapeurs enivrantes de la musique et de la poésie. A consommer sans modération !

Site WebChaîne YouTubePage Facebook

© Jean-François Convert – Octobre 2018

Étiqueté , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

error

Suivez ce blog sur les réseaux