Un livre sur la scène Punk Hardcore par Alexandros Anesiadis

Le livre ‘We Can be The New Wind’ d’Alexandros Anesiadis retrace l’interaction entre punk, hardcore, power pop et neo‐garage avec le rock alternatif dans les années 80.

La scène punk hardcore avait deux interactions majeures, l’une avec le heavy metal et l’autre avec le rock indépendant influencé pop. Un grand nombre de groupes punk hardcore ont incorporé des éléments plus mélodiques et expérimentaux dans leur musique tout en conservant leur colonne vertébrale punk et, ce faisant, ils ont créé quelque chose de nouveau. Le premier livre d’Alex, Crossover, se concentrait sur le crossover hardcore-métal. Ce nouveau livre massif se concentre sur le crossover du Punk, Hardcore Punk, Garage Revival et Power Pop avec la scène Alternative Rock et s’illustre par de nombreux groupes principaux du genre.

Avec plus de 160 groupes interviewés et encore plus commentés, le résultat est un total de plus de 1000 groupes ‘pop-punk’ incontournables couverts dans ce livre. 826 pages remplies d’informations, de photos et de flyers, avec une illustration originale de Brian Walsby en couverture. C’est un guide essentiel, sinon complet, sur le rock alternatif des années 80.

Les groupes traités dans le livre sont : 7 Seconds, Uniform Choice, Agent Orange, All, Down By Law, Big Drill Car, The Dickies, Chemical People, Government Issue, Rites of Spring, Dinosaur Jr, Embrace, Gray Matter, Dag Nasty, Moving Targets, Supertouch, Goo Goo Dolls, Shudder to Think, Husker Du, Jones Very, Pegboy, Superchunk, The Doughboys, HDQ, Sink, Mega City Four, The Hard Ons, Life… But How To Live It? et bien d’autres.

Alexandros Anesiadis est un grand fan de punk et de métal hardcore, mais ses intérêts ne sont pas limités dans ces styles musicaux. Après avoir déjà écrit ‘Crossover the Edge : Where Hardcore, Punk And Metal Collide, Anesiadis a placé la barre assez haut en termes de recherche musicale, en réussissant à explorer même les groupes les plus inconnus aux côtés de tous les grands noms du genre.

Né en 1981 à Thessalonique, en Grèce, Anesiadis se décrit comme un « collectionneur de disques maniaque », essayant toujours de mettre la main sur des albums de groupes dont peu de gens ont une idée. Anesiadis vend actuellement son âme pour acquérir tous les Wipers, Discharge, D.R.I. et Naked Raygun records, et aime aller à de petits concerts dans des clubs, voyageant dans le monde et essayant de garder sa fille et sa femme heureuses !

Infos via Pat Kebra

Étiqueté

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Suivez ce blog sur les réseaux