Ravi Shankar au Concert pour le Bangladesh

Au fameux concert pour le Bangladesh organisé en 1971 par George Harrison, Ravi Shankar ouvre le show. 

Après un petit discours sur la situation au Bangladesh, il s’installe avec ses musiciens et on commence à entendre des sons assez mélodiques et harmonieux, typiques de la musique indienne. Cela dure un peu moins d’une minute, puis ils font une pause. 
Suivent des applaudissements nourris de l’assistance qui pense avoir entendu le premier morceau. 
Et là, Ravi Shankar s’approche du micro et prononce avec un accent digne de Peter Sellers dans The party cette phrase dont on ne se lasse pas, même après de multiples écoutes :


« thank you, if you appreciate the tuning so much, I hope you’ll enjoy the playing more »

« merci, si vous appréciez autant l’accordage, j’espère que vous allez encore mieux profiter de la musique »

Et il enchaîne avec le morceau de près de 17 minutes…

Il y en a quelques uns dans le public qui ont du se sentir un peu bêtes…

Il n’en reste pas moins que le concert est mémorable avec un casting de rêve : Dylan, Clapton, Starr, Keltner, Voormann, Badfinger, Russel, Preston…accompagnent notre George au sommet de sa musique pour des versions d’anthologie, à l’occasion du premier concert de charité de l’histoire du rock. Il ne tiendra malheureusement pas toutes ses promesses, l’argent récolté ne parvenant que très très partiellement aux destinataires. 
Reste un magnifique concert, celui par lequel j’ai découvert My sweet lord qui m’a incité à acheter All things must pass. D’ailleurs, George est mon Beatle préféré, mais ça c’est une autre histoire…

 

Étiqueté , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

error

Suivez ce blog sur les réseaux