Le premier album de Geoffrey Le Goaziou offre un folk doux et apaisant

Sorti ce vendredi dernier sur le label Daydream Music, ‘Somewhere Quiet’ de Geoffrey Le Goaziou propose 9 titres au climat acoustique éthéré.

© Adélaïde Bernard

Geoffrey Le Goaziou est un auteur-compositeur et interprète de folk dont la musique intimiste s’inspire des grands espaces et de la nature. Son premier album Somewhere Quiet porte bien son titre : les 9 chansons nous emmène effectivement dans un endroit « quelque part de calme ».

Dès le morceau d’ouverture Bili, on est bercé par cette atmosphère apaisante. Au début juste une guitare acoustique, puis une voix. Des paroles qui nous parlent « d’un sentiment, d’une sensation. L’impression de se sentir bloqué, de ne pas trouver le chemin ou de se sentir impuissant face à une situation« . Mais surtout « l’acceptation de se confronter à ses peurs afin de réussir à avancer et se surpasser. » Puis l’ambiance bucolique se fait onirique et planante avec des nappes aériennes de synthétiseurs.

Même mélange de ballade acoustique et pop éthérée sur Between Untold. Le troisième titre qui bénéficie d’un clip, Shell, nous plonge dans une douce nostalgie avec ces images de l’enfance où une vie entière semble être contenue dans un tout petit objet et représentée métaphoriquement par un coquillage. Une évocation de souvenirs qui parle forcément de façon universelle :

Courtesy life est le troisième single de l’album. « Il est le résultat de la réflexion autour de l’album ‘Somewhere Quiet’. Il aborde le thème large du quotidien et de la vie. À travers le prisme d’une relation, il évoque la joie, la tristesse, la futilité d’une situation et les plaisirs simples de la vie. Il illustre une acceptation du quotidien parfois monotone où l’on se perd souvent dans des problèmes superficiels. ‘Courtesy Life’ dresse le constat qu’il faut embrasser cette monotonie et profiter des choses essentielles.« 

Ce premier album de Geoffrey Le Goaziou Somewhere Quiet est une recherche autour d’un thème général : celui de l’apaisement. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il y parvient. À l’écoute de ces neuf chansons, on ne peut que trouver la sérénité. Portées par la voix et la guitare, les mélodies apportent à l’auditeur son propre refuge de tranquillité dans une bulle musicale onirique et dépaysante.

Et pour obtenir cette acoustique si particulière, le chanteur-guitariste s’est enregistré en montagne, en église, ou encore dans un parking souterrain afin d’y trouver une réverbération naturelle. Quelque chose qui ressemble à la quête d’une certaine pureté à laquelle nous ramène la musique de Geoffrey Le Goaziou.

Somewhere Quiet de Geoffrey Le Goaziou est sorti le 22 avril sur le label Daydream Music

© Jean-François Convert – Avril 2022

Étiqueté ,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Suivez ce blog sur les réseaux