Ellinoa sort du cadre du format album avec ‘Ville Totale’

‘Ville Totale’ est à la fois un album sorti le 21 octobre, un spectacle immersif en 3D sonore, et un jeu vidéo. Explications.

Un style musical singulier

Les artistes français se sont souvent inspirés d’influences anglo-saxonnes : que ce soit dans le jazz, le blues, le rock, le hard-rock, le psyche-rock, le prog, le concept-album, le folk, la country… les exemples sont multiples. Mais jusqu’à présent, j’avais rarement entendu du jazz-prog-fusion mêlé à de la musique contemporaine, interprété dans la langue de Molière (on pourrait penser à Magma, mais le groupe de Vander ne chante pas en français).

C’est ce que propose la cheffe d’orchestre, compositrice et chanteuse Ellinoa, accompagnée par le Wanderlust orchestra dans son œuvre Ville Totale.

Une œuvre multi-formats

On peut effectivement parler « d’œuvre », car on ne peut résumer Ville Totale à simplement un disque. C’est à la fois un album sorti le 21 octobre, un spectacle immersif en 3D sonore, et un jeu vidéo.

Il s’agit d’une fable écologique où la nature reprend ses droits au sein du béton urbain (un peu comme l’arbre de Maxime Le Forestier). Les textes sont co-écrits avec Christelle Bakhache, qui travaille dans la conservation des espaces naturels dans les Alpes, et racontent l’histoire des retrouvailles entre l’Homme et la Nature…

Mêlant musique et récit, Ville totale est une histoire dystopique, qui nous plonge dans un paysage imaginaire situé quelque-part entre Alain Damasio et Hayao Miyazaki.

La musique quant à elle, est créée et dirigée par la compositrice, vocaliste et cheffe d’orchestre Ellinoa, le Wanderlust Orchestra, 15 musicienne.s et autant de personnalités sonores, fait partie des grands orchestres qui revitalisent avec bonheur les musiques de création. Un peu comme si Magma et Zappa s’étaient rencontrés.

Un spectacle immersif

Portée par deux batteries et un piano préparé, la musique de Ville Totale offre une expérience imagée et enveloppante, le répertoire peut d’ailleurs être interprété en 3D sonore, et l’un des morceaux est mixé en immersif.

A l’origine, Ville Totale a été pensé et écrit en 3D sonore. Dans certaines salles de spectacles équipées, le son de l’orchestre est diffusé en 7.1 (7 enceintes placées autour du public) et piloté par un logiciel spécifique permettant une spatialisation du son en temps réel au service de l’histoire racontée par la musique. L’auditeur est plongé au cœur du son et de son émotion, littéralement dans une nouvelle dimension d’écoute. Le Wanderlust orchestra est l’un des premiers orchestres de jazz à faire usage de ce dispositif. L’un des morceaux de l’album sera également mixé en son binaural pour s’approcher de l’effet développé en live.

Distribution

  • Ellinoa composition, paroles
  • Sophie Rodriguez flûte
  • Balthazar Naturel clar basse, cor anglais
  • Illyes Ferfera saxophone alto
  • Pierre Bernier saxophone ténor
  • Paco Andreo trombone
  • Héloïse Lefebvre violon
  • Widad Abdessemed violon
  • Séverine Morfin alto
  • Juliette Serrad violoncelle
  • Matthis Pascaud guitare
  • Thibault Gomez piano
  • Arthur Henn contrebasse
  • Gabriel Westphal batterie
  • Léo Danais batterie
  • Christelle Bakhache textes additionnels

Un jeu vidéo

Le parti pris graphique et sonore du jeu vidéo prend le contre-pied de celui du spectacle (immersif, haute définition) puisqu’il remonte aux sources du gaming pour proposer un jeu de plateforme en pixel-art, dont la musique est faite de versions 8bits des morceaux de l’album. C’est l’artiste elle-même qui a assuré la conception et les graphismes du jeu.

Spectacle

L’album Ville Totale est sorti le 21 octobre chez Les p’tits cailloux du chemin / L’autre distribution, mais c’est aussi un spectacle à voir sur scène :

le 09 novembre 2022 au Café de la danse à Paris

© Jean-François Convert – Octobre 2022

Étiqueté , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Suivez ce blog sur les réseaux