Ella Fitzgerald décédait il y a tout juste 25 ans

La first Lady of swing s’éteignait le 15 juin 1996. Une biographie vient de sortir aux éditions Le Mot et le Reste.

© Denys Legros

« Née en 1917 dans le sud des États-Unis, orpheline arpentant les rues de Harlem, hantée par l’angoisse et ses secrets d’enfance, Ella Fitzgerald a sacrifié sa vie au public et à la musique, jusqu’à se fondre en elle. En témoignent ses scats endiablés, ses interprétations lumineuses et son art de l’improvisation. Elle est tout à la fois le swing des big bands, le bebop des clubs embrumés, les comédies musicales de Broadway et les ballades de Tin Pan Alley. Elle a chanté en égale avec Louis Armstrong et Frank Sinatra, a donné leurs lettres de noblesse aux meilleurs compositeurs américains : Gershwin, Duke Ellington et même la pop des Beatles. Dans une Amérique dévorée par le racisme, elle a fait entrer le jazz et les artistes noirs dans les lieux qui leur étaient interdits et a ainsi contribué à conquérir la dignité qui leur était due. L’importance de son œuvre est tout à la fois musicale, patrimoniale et culturelle. »

Revivez l’histoire d’une des plus grandes chanteuses de jazz dans le livre de Steven Jezo-Vannier paru aux Editions Le mot et le reste

Étiqueté , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Suivez ce blog sur les réseaux