Chris Rea : “The road to hell” a 30 ans aujourd’hui

Retour sur un petit bijou d’album trentenaire qui ressort en édition Deluxe ce 18 octobre, tout comme 4 autres albums de Chris Rea.

L’album de la consécration

Dans le sillage de Dire Straits, un chanteur-guitariste d’origine irlando-italienne se lançait à la fin des années 70 dans une carrière musicale faite de hauts et de bas : des débuts prometteurs, puis quelques années de vache maigre, avant un succès mérité avec l’album Shamrock Diaries en 1985, puis Dancing with Strangers en 1987, et enfin la consécration en 1989 avec ce fameux Road to hell, sans doute son album le plus connu.

Sorti le 2 octobre 1989, ce disque propulse Chris Rea encore un peu plus sur le devant de la scène (même s’il était déjà bien en vue avec des tubes comme On the beach ou Jospehine). Une voix mi-crooner mi-laid-back, des guitares tour à tour rageuses ou cristallines et très souvent en slide, des ballades pop-rock efficaces… les arrangements calibrés pour les radio FM font des morceaux des compagnons idéals pour la route. D’ailleurs, la passion de Chris Rea pour la course automobile et les voitures de sport transparaît dans le clip vidéo du morceau-titre, qu’on ne peut s’empêcher de mettre à fond dans l’autoradio, un soir de pluie battante.

Les autres morceaux sont tout aussi jouissifs et mettent la guitare en vedette : que ce soit le nerveux You must be evil, le lancinant Looking for a rainbow, l’aérien Texas, ou le cylindré Daytona qui laisse même entendre crisser les pneus.

Le guitariste excelle en slide, mais montre aussi tout son talent en jeu incisif et percutant sur Your warm and tender love ou That’s what they always say. Et l’album se termine sur un morceau sans guitare : le poignant Tell me there’s a heaven qui évoque la perte d’un être cher.

Des rééditions Deluxe avec bonus

Enregistré à l’époque au studio Miraval dans le sud de la France, avec le producteur Jon Kelly, l’album fait l’objet d’une réédition en double CD deluxe avec nombreux inédits (faces B, titres rares et Live).

Chris Rea The road to hell deluxe

Prévus pour le 18 octobre, ce sont pas moins de 5 albums de Chris Rea qui sont réédités dans ce format : Shamrock Diaries (1985), On the beach (1986), Dancing with Strangers (1987), The road to hell (1989), et Auberge (1991)

Chris Rea deluxe editions

L’artiste s’est exprimé en interview sur ces rééditions, en donnant quelques anecdotes :

Un artiste encore en activité malgré quelques soucis de santé

Chris Rea avait déjà connu des soucis de santé au début des années 2000, ce qui ne l’a pas empêché de continuer à enregistrer de nombreux albums (plus orientés blues et jazz) et même s’investir dans d’autres projets artistiques comme la peinture ou la réalisation de films.

Plus récemment, il est revenu à ses premières amours en sortant à l’automne 2017 Road Songs for lovers, un album dans la veine du quintet évoqué plus haut. Des ballades rock et bluesy, des ambiances mélancoliques, et des musiques qui poussent instantanément à prendre le volant et rouler au son de ses chansons. Après un concert salle Pleyel en octobre 2017, il a de nouveau fait une frayeur à ses fans en prenant un malaise sur scène à Oxford le mois de décembre suivant, mais il semble avoir récupéré depuis, et on lui souhaite encore longue vie, et qui sait, peut-être un prochain album ?

Étiqueté , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

error

Suivez ce blog sur les réseaux