Brian Fallon sur scène à Paris pour jouer son album de reprises de chants sacrés

Le leader du groupe rock américain The Gaslight Anthem a sorti le 5 novembre drnier ‘Night Divine‘, un album constitué de classiques. Brian Fallon sera en concert à Paris au Backstage By The Mill ce 16 mai.

Le dernier album de Brian Fallon très spécial, est composé de ses enregistrements d’hymnes classiques : Night Divine. Produit et enregistré par Fallon lui-même, il est sorti le 5 novembre 2021 sur Lesser Known Records/Thirty Tigers. L’album est toujours disponible en commande, et la playlist est en ligne sur la chaine YouTube de l’artiste :

TRACKLISTING

  • “The Virgin Mary Had One Son”
  • “Amazing Grace”
  • “O Holy Night”
  • “Nearer, My God, to Thee”
  • “Leaning on the Everlasting Arms”
  • “The First Noel”
  • “Sweet Hour of Prayer”
  • “Angels We Have Heard on High”
  • “Silent Night”
  • “The Blessing”

En guise de single : le morceau d’ouverture de l’album, The Virgin Mary Had One Son offre des voix pleines d’âme et d’entrain glissent sur une guitare acoustique légère, ajoutant une autre dimension à la composition originale.

« C’est la première musique que j’ai entendue et apprise », se souvient Fallon. « C’est l’un des premiers souvenirs musicaux que j’ai. L’idée m’a donc trotté dans la tête pendant longtemps. Même lorsque je faisais du rock’n’roll, c’était toujours en arrière-plan. » Fallon ajoute : « J’ai entendu Odetta chanter une incroyable version live de ‘Virgin Mary Had One Son’, et c’est en fait l’une des performances qui m’a donné envie d’apprendre le piano. Joan Baez l’a également chantée dans les années 60. À partir de ces deux versions, j’ai mis en place ma propre structure avec la guitare acoustique et le chant. Les autres éléments sonores apparaissent et disparaissent comme les personnages d’une pièce de théâtre. À la fin, tout ressort pour une dernière note ».

En grandissant, Fallon a compté ces hymnes parmi ses premiers souvenirs musicaux. Sa mère en interprétait beaucoup à l’église et les jouait souvent sur une guitare acoustique à cordes de nylon à la maison. Après avoir fait de multiples tournées dans le monde entier et produit plus d’une douzaine d’albums dans son catalogue solo, The Gaslight Anthem et The Horrible Crowes, il en est venu à embrasser cette musique comme jamais auparavant. Profitant du temps passé à la maison pendant la quarantaine, il a soigneusement choisi 10 hymnes et les a enregistrés lui-même à la maison – une première dans sa carrière. Sa mère a contribué à plusieurs des chansons, ce qui rend cette entreprise encore plus significative.

Night Divine s’inscrit dans la continuité d’une série prolifique pour Fallon. En 2020, il avait atteint un nouveau sommet créatif et critique avec son précédent album solo, Local Honey. Outre les éloges de Rolling Stone, Mojo et American Songwriter, UNCUT l’a qualifié de « rare, réfléchi et parmi les meilleurs de Fallon », tandis que No Depression est allé jusqu’à le qualifier de « travail le plus complet de Fallon depuis Gaslight ».

En décembre, Fallon a repris sa traditionnelle résidence de vacances avec 5 spectacles solo à guichets fermés au célèbre Crossroads du New Jersey. Cette année, Brian Fallon et The Howling Weather ont repris la route aux États-Unis, au Royaume-Uni et en Europe.

Le songwriter se produira sur la scène parisienne du Backstage By The Mill ce lundi 16 mai

Infos via HIM MEDIA

Étiqueté , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Suivez ce blog sur les réseaux