Across the river revisite le folk en mode duo acoustique/électrique

Une voix, une guitare acoustique, une guitare électrique, et un univers americana.

across fb.jpg

Across the River est un duo : Marc Raynaud (à droite) écrit, compose et chante ses morceaux influencés par les songwriters américains, en s’accompagnant à la guitare folk. Pascal Corriu (à gauche) apporte une palette sonore riche et inventive avec sa Stratocaster. Pas de basse ni de batterie, juste ces deux guitares et la voix pour planter le décor, et dépeindre un paysage très americana, qui évoque des images de grands espaces désertiques ou au contraire de nature verdoyante. Ce duo français a sorti son premier disque éponyme autoproduit au début de l’année 2020.

Le morceau Black angel, qui ouvre l’album, nous plonge tout de suite dans l’ambiance. Un univers cinématographique qui nous fait rêver de lieux semblables à celui sur la pochette.

La suite coule de source aimerait-t-on dire, à l’image de cette photo qui respire la sérénité. Les chansons s’enchainent naturellement de façon très fluide. La guitare solo répond à la voix, et les mélodies sont toujours limpides.

L’absence de section rythmique n’empêche pas l’énergie et les tempos rapide, avec parfois des légers accents bluegrass en filigrane, comme par exemple dans Can somebody help me, Again ou Broken stone :

Même si Across the River semble bien ancré dans la musique d’outre-Atlantique, on entend également ci et là des influences plus européennes, notamment sur Hard times ou I’m still burning. Mais même dans ce cas, on reste sur des ballades ternaires, tout comme How far can I go ou We are one qui perpétuent la tradition folk américaine.

Et le blues n’est jamais très loin, comme dans le très beau et mélancolique Guilty :

Un album de 9 titres, disponible sur toutes les plateformes digitales

Pour plus d’infos, rendez-vous sur le Site officiel

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Suivez ce blog sur les réseaux