John Lee Hooker et le Rock’n’Roll : 2 livres qui vont bien ensemble

Les éditions ‘Le mot et le reste’ publient deux livres qui peuvent très bien s’associer : ‘John Lee Hooker’ de Olivier Renault et ‘Rock’n’roll’ de Christophe Brault.

Rock’n’roll Rythm’n’blues, rockabilly, revival

Par Christophe Brault

« Cette anthologie met à l’honneur le premier style musical créé par des jeunes pour des jeunes, choquant une société américaine rigide et frileuse quant aux revendications de sa jeunesse. »

En devenant N°1 des ventes aux USA le 9 juillet 1955 avec Rock Around The Clock Bill Haley ouvre l’ère du rock’n’roll. Issue du rhythm’n’blues des Afro-Américains fusionnant avec la country des Blancs, cette musique va bouleverser l’establishment américain avant de déferler sur la jeunesse du monde occidental. En quelques années (1956–1958), grâce à des stars telles Elvis Presley, Little Richard, Chuck Berry ou Buddy Holly, le rock’n’roll révolutionne la musique, chambarde le show-business, bouscule les parents et crée un nouvel art de vivre. Cet ouvrage propose de revenir aux origines complexes de ce genre qui perd en vitalité dès 1960, mais dont l’influence nourrit toute la seconde moitié du XXe, et continue de manière plus discrète mais passionnante d’exister de nos jours sous forme de revival.

  • 312 pages (14,8 x 21cm)
  • 22.00 €
  • À paraître le 25/11/2021

John Lee Hooker, Boogie-Woogie Anyhow

Par Olivier Renault

« Sur fond d’histoire sociale et politique, cet ouvrage révèle un Hooker fin, humaniste, obstiné, subordonnant tout ou presque à son art : guérir le mal par le blues. »

De John Lee Hooker, on connaît surtout la légende : l’enfant qui a vu et entendu jouer Charley Patton et Blind Lemon Jefferson, le fugueur hobo de 14 ans, le guitariste improbable qui ne pouvait jouer qu’en solo, et une carrière faite de succès fulgurants, comme Boom Boom ou Boogie Chillun, et d’oublis relatifs. Entre construction de son propre mythe et négligence biographique, il a beaucoup contribué à cet état de fait. Démystifiant ce qui doit l’être, ce livre s’attache à éclairer la vie nébuleuse de ce grand bluesman, à débusquer ses ruses et ses sauts de côté. Car Hooker est un personnage faussement simple, irrégulier, à la fois rusé comme Ulysse, envoûtant comme Orphée et, en Protée des temps modernes, sachant s’adapter aux lois du marché tout en restant éminemment singulier. Mais, malgré le brouillard de la légende, une chose ne trompe pas : on reconnaît dans la seconde un riff de Hooker.

  • 286 pages (14,8 x 21cm)
  • 21.00 €
  • À paraître le 03/12/2021
Étiqueté

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Suivez ce blog sur les réseaux